Depuis le 12 novembre, la plateforme de vidéos en streaming Disney+ est disponible. Malgré un excellent lancement, Disney+ connaît déjà ses premiers déboires. Des milliers de comptes ont été piratés et sont déjà en vente sur plusieurs forums.

Disney+ : un piratage express

À ce jour, de nombreux comptes piratés sont offerts ou disponibles à la vente à des prix variables : de 4 euros à 10 euros alors que l’abonnement de la plateforme ne coûte que 6,99 dollars par mois (6,35 euros par mois). Les pirates ont été très “efficaces”, ils ont commencé à pirater les comptes des premiers utilisateurs seulement quelques heures après le lancement de Disney+. Voici quelques comptes à vendre illégalement :

Crédit : ZDNet

Quel dommage ! Il s’agissait d’un véritable succès pour Disney+ : en seulement 24h, 10 millions d’utilisateurs se sont inscrits sur la plateforme SVOD. En revanche, dès le début, quelques problèmes techniques ont ponctué cette première semaine. Plusieurs utilisateurs ont affirmé qu’ils n’étaient pas en mesure de profiter des contenus disponibles. Ces erreurs seraient-elles liées au piratage des comptes ?

C’est possible. Plusieurs utilisateurs ont signalé à Disney+ que des pirates tentaient d’accéder à leurs comptes en les déconnectant sans arrêt. Ils ont réussi à modifier les e-mails et les mots de passe des personnes concernées pour s’emparer définitivement de leur compte en le verrouillant. De nombreuses plaintes comme celle-ci ont été diffusées sur Twitter :

Un problème récurent dans l’industrie du streaming

Plus inquiétant : certains utilisateurs ont confié à ZDNet qu’ils avaient la même combinaison de mot de passe et d’e-mail sur d’autres plateformes. Ils savent donc que les pirates ont pu accéder à d’autres sites grâce à leurs identifiants.

La vitesse à laquelle les pirates se sont mobilisés pour pirater les comptes Disney+ est stupéfiante. En effet, de nombreux comptes ont été mis en vente sur des forums de piratage dans les heures qui ont suivi le lancement du service. Par ailleurs, certains utilisateurs ne savent toujours pas qu’ils ont été piratés.

Disney+ va avoir du travail après ce premier fiasco. L’entreprise a vraisemblablement sous-estimé l’efficacité des hackers et n’a pas mis en place les bonnes infrastructures en matière de cybersécurité. Précisons que la plupart des services de streaming ont déjà été confrontés à de tels problèmes au cours des dernières années. Des comptes Netflix ou encore Amazon Prime ont également été la cible de hackers. Quelle que soit la décision de Disney+, le meilleur conseil que nous pouvons donner aux utilisateurs de la plateforme serait de choisir un mot de passe unique.