Freshworks est né en Inde en 2010 avec un principe simple : proposer aux entreprises un logiciel professionnel facile d’utilisation, Freshdesk, disponible sur le cloud et prêt à l’emploi. Depuis le concept a été décliné avec une dizaine de logiciels de gestion de centre d’appels ou de relation client, de suivi de candidature… Freshworks s’est imposé comme un incontournable des logiciels d’entreprises accessibles via le cloud, les SaaS (Software as a Service).

9 ans après sa création Freshworks a racheté 12 autres entreprises, a embauché 2500 employés, propose des logiciels à 250 000 clients, dont 400 en France. Bonduelle, La Banque Postale, l’Essec Business Shool font parties des entreprises hexagonales qui ont été séduites par les logiciel professionnels sur le cloud.

Les premiers investisseurs de Freshworks lui restent fidèle

Fort de ses succès l’entreprise a conservé la confiance de ses primo-investisseurs. Séquoia Capital, un investisseur indien dans le secteur des nouvelles technologies en Inde et en Asie du Sud-Est, Accel, une société de capital-risque et CapitalG, le fonds d’investissement de Google, ont investi 150 millions de dollars supplémentaires dans Freshworks. Avec cet investissement la valeur de l’entreprise, qui n’est pas cotée en bourse, est désormais évaluée à 3,5 milliards de dollars.

Ces fonds supplémentaires doivent permettre à l’entreprise indienne de continuer son expansion à travers le monde. Après s’être installé à Londres en 2015, à Berlin en 2016 Freshworks s’est installé à Paris en mai 2019 et regarde désormais vers l’Europe du Sud. L’autre axe d’investissement se concentre sur le coeur de l’entreprise, sa plateforme SaaS.

Profitant de l’annonce de ce nouvel investissement, Freshworks a annoncé une future offre, « Customer-for-life ». Ce nouveau service doit servir à « agréger les données provenant des silos ». Les silos sont des données qui sont accessibles par seulement une partie, un département d’une entreprise.

Les silos, qui se forment naturellement dans les sociétés à forte croissance, peuvent avoir des conséquences néfastes. Les données ne circulent plus entre les différents départements de l’entreprise et ont des conséquences directes sur l’efficacité de l’entreprise.

Freshworks, toujours là pour simplifier la vie des entreprises

Customer-for-life centralise les données des différents services, marketings, vente, support… Le but est d’améliorer la gestion de la relation client (CRM pour Customer Relationship Management). Mohit Bhatnagar, directeur général de Sequoia Capital vante cette nouvelle solution proposée par Freshworks « Il s’agit là d’une opportunité unique d’harmoniser toute une entreprise autour d’une expérience client unifiée plus adaptée à des besoins en constante évolution ».

Girish Mathrubootham, PDG et fondateur de Freshworks, abonde, « Le cloud « Customer-for-Life » permet aux entreprises d’affiner leur compréhension du client de façon à mieux prédire et faciliter la réussite client en remplaçant les solutions SaaS existantes, qui ont la fâcheuse tendance à en promettre trop et à sous-performer ».

Le financement de ce nouveau service devrait être conclu d’ici à la fin de l’année. Il est notamment en attente des conditions de clôture habituelles, dont l’autorisation des instances antitrust. L’entreprise qui a révolutionné le logiciel d’entreprise n’est pas prête de stopper son ascension.