Cette année, l’un des principaux objectifs qui ressort du Chrome Developer Summit est une volonté très nette d’accélérer le web. Un étiquetage des sites lents pourrait être mis en place dans le but d’inciter les développeurs à améliorer la vitesse de leur plateforme.

Un nouveau badge pour les sites trop lents

Oui, il se passe des choses beaucoup plus graves dans le monde que ces quelques secondes de trop au moment du chargement de votre page web. Mais quand même ! Google ne veut pas rester les bras croisés et propose une série de mesures pour permettre aux développeurs du monde entier d’améliorer la vitesse de leur site internet. Parmi ces dernières, la plus frappante est certainement l’étiquetage des sites trop lents. Google est convaincu qu’un tel badge pousserait forcément les professionnels du métier à faire quelque chose pour rendre plus rapide leur plateforme.

L’idée est assez simple : nommer et signaler les sites conçus d’une manière qui tend à les rendre trop lents, en tenant compte du temps de chargement “historique”. Évidemment Google sera en mesure de préciser si la latence provient du site internet ou bien de votre connexion ou de votre appareil électronique, ce qui est une éventualité à ne pas négliger. À l’inverse, Google prévoit aussi de valoriser les sites ayant un temps de chargement rapide. Ces derniers pourraient se voir attribuer un “speed badging” en guise de récompense pour travail bien fait.

Google veut améliorer l’expérience utilisateur sur Chrome

Pour le moment aucune date définitive n’a été fixée pour le développement d’une telle fonctionnalité sur Google Chrome. Néanmoins, Google a fait passer un message fort. Le web doit s’accélérer. En 2019, pour être performante, une page internet doit charger rapidement au risque de perdre ses internautes. Même si cela risque de faire rager plus d’un développeur, Google veut rendre le web plus rapide. Il semblerait que plusieurs options soient à l’étude pour examiner la vitesse d’un site. Au cours des premiers tests, Google s’intéresse à la barre de progression ou encore à la vitesse d’affichage d’un message.

Ce n’est pas la première initiative développée par Chrome pour tenter d’améliorer l’expérience utilisateur. En janvier, Chrome déployait une fonctionnalité qui nous permet de savoir si nous sommes sur un faux site. Concrètement, si vous tapez l’url d’un site et que vous vous trompez dans cette dernière, Google vous avertira en vous disant qu’il s’agit probablement d’un faux site et vous redirigera sur le site authentique. Emily Stark à l’origine de cette nouveauté précisait à l’époque que : “nous avons conçu cet avertissement pour qu’il soit informatif, plutôt qu’effrayant”.