Le service de livraison britannique, Deliveroo, propose désormais deux options à ses clients. La première traditionnelle qui consiste à se faire livrer un repas chez soi ou au bureau. La seconde permet aux utilisateurs d’aller directement chercher leur repas dans le restaurant. Comme le rapporte TechCrunch, cette option est pour l’instant uniquement disponible dans 13 villes au Royaume-Uni.

Plus de frais de livraison, l’utilisateur devient son propre livreur en allant chercher sa commande

Le concurrent principal de Deliveroo, Uber Eats a lancé une option similaire cette année. Cette dernière permet aux utilisateurs d’aller chercher leur commande dans le restaurant choisi, mais également de rester manger sur place. De son côté Deliveroo se limite à la vente à emporter.

Des villes comme Glasgow, Londres ou encore Manchester proposent cette nouvelle option, soit un peu plus de 700 restaurants pour le moment.  D’ici quelques mois, l’option à emporter devrait faire son apparition à l’international, en Australie, en Espagne ou encore en Belgique. La France ne semble pour le moment pas être dans les pays concernés. L’entreprise espère que 10 000 restaurants proposeront l’option d’ici un an au Royaume-Uni.
Cet été, le service s’est d’ailleurs retiré d’Allemagne. En mai, Amazon a décidé d’investir plus de 500 millions d’euros dans le service britannique, afin d’accompagner l’entreprise dans son développement en Europe. Le service est actuellement présent dans 13 pays, ce qui représente plus de 500 villes.

Deliveroo compte développer son business avec cette option

Avec cette nouveauté, Deliveroo espère atteindre de nouveaux clients, en enlevant les frais de livraison. L’entreprise a lancé il y a quelques temps un abonnement nommé Deliveroo Plus. Ce dernier permet de profiter de la livraison gratuite sur toutes les commandes, ainsi que d’offres spéciales.
L’entreprise espère que cette nouvelle option, permettra aux restaurants inscrits sur l’application de voir le nombre de commandes augmenter. C’est également un moyen pour que certains restaurants testent “Deliveroo”. Les restaurateurs peuvent ainsi choisir de ne faire que des commandes à emporter. Si les résultats sont concluants, ils peuvent ensuite proposer la livraison.

Quid des livreurs ?

Seul problème de cette option et pour n’importe quel acteur du marché : si les utilisateurs viennent chercher leurs plats directement en restaurant, les livreurs n’auront-ils pas moins de travail ? Les services comme Uber, Deliveroo, Just Eat ou encore Lyft rencontrent de nombreuses problématiques concernant le travail des chauffeurs/livreurs, cette option risque à nouveau d’éveiller leur colère.