Facebook essaye-t-il de se racheter une conscience ? Après les très nombreux scandales qui ont terni son image, notamment car ils mettaient à mal la vie privée de ses utilisateurs, Facebook a décidé de les aider à se protéger des menaces en ligne. Le réseau social vient donc de lancer un portail dédié à la sécurité et à la vie privée sur Messenger.

Facebook enchaîne les nouveautés. Après avoir présenté son nouveau logo et annoncé qu’il allait combattre le harcèlement des femmes en ligne, le réseau social de Mark Zuckerberg souhaite désormais vous aider à mieux vous protéger. Avec ce nouveau portail, la firme s’engage “à faire de Messenger un endroit sûr, sécurisé et privé vous permettant de communiquer avec les personnes qui comptent pour vous”.

Pour cela, elle met à votre disposition de nombreux outils afin de rendre vos conversations sécurisées. Il ne s’agit toutefois pas d’une réelle mise à jour des paramètres de sécurité, mais plutôt d’un guide pour vous aider à bien vous en servir.

Phrase-clé pour l'intervention de Mark Zuckerberg au F8 : the future is private

De nombreux outils pour vous protéger

Ainsi, Facebook vous explique comment activer les conversations secrètes : personne, mise à part vous et votre interlocuteur, ne pourra lire votre discussion, pas même les équipes de Facebook. D’ailleurs, le portail rappelle que vos conversations sur Messenger ne sont pas utilisées pour le ciblage de publicités. Le réseau social détaille également comment activer des fonctionnalités telles que le mode silencieux, empêcher les messages ou appels indésirables, ou encore contrôler si les personnes vous voient lorsque vous êtes actif.

Outre ces outils déjà bien connus, Facebook vous conseille d’activer l’authentification à double facteur afin d’éviter les tentatives de piratage. En plus de cela, vous pouvez également être alerté en cas de connexion ou de tentative de connexion non reconnue.

Le travail de l’ombre

Sur son portail, le réseau social rappelle également ses actions quotidiennes afin de garantir la sécurité de ses utilisateurs. Par exemple, vous êtes alerté si un lien qui vous est envoyé est malveillant et met en danger vos données personnelles. Facebook se charge également de supprimer des millions de faux comptes chaque jour, en plus d’identifier les spams et d’éviter qu’ils ne vous soient envoyés. Grâce à l’intelligence artificielle, le réseau social est de plus en plus performant pour repérer les imposteurs.

N’hésitez pas à consulter les livres blancs techniques mis à disposition par la firme afin de mieux comprendre ses outils et ses technologies. Il est également important de rappeler qu’il existe un portail dédié aux parents afin de protéger les enfants qui ont un compte sur la plateforme.

On peut donc saluer la démarche de Facebook qui semble enfin se soucier de ses utilisateurs… mais cela est-il suffisant pour se racheter ?