Le service de stockage a fait son annonce le 4 novembre 2019, Dropbox Transfert est mis à la disposition de tous les utilisateurs. Il sera désormais possible à chacun d’envoyer des fichiers “volumineux” facilitant les envois pour une simple lecture, et ne nécessitant pas d’interventions sur les documents. Quelques améliorations ont également été apportées.

Des envois qui dépendront du compte utilisé

Transfert ayant été conçu pour « simplifier l’envoi des fichiers », le service de partage a décidé de permettre à chacun de ses utilisateurs de pouvoir l’utiliser. Aussi, ceux qui souhaitent envoyer un dossier volumineux peuvent sélectionner les documents à transférer, les protéger avec un mot de passe, et inclure une date de validité pour « encourager » les destinataires à les télécharger, est-il indiqué sur le blog Dropbox Business.

Les personnes ne disposant pas de compte Dropbox seront en mesure de recevoir les envois émis par Transfert, et les émetteurs pourront accéder à des statistiques leur indiquant combien de fois le dossier aura été consulté et téléchargé. Néanmoins, vous ne serez en mesure d’effectuer l’envoi qu’après avoir créé un compte. Et le coût de celui-ci déterminera la quantité de documents que vous pourrez envoyer. Aussi les fichiers dépassant les 100MB ne pourront être pris en charge avec un simple compte gratuit. Le compte standard à 10 euros par mois permettra l’envoi de documents équivalents à 2GB, et ce n’est qu’en disposant du compte professionnel à 15 euros, que les utilisateurs seront en mesure de traiter des fichiers allant jusqu’à 100 GB.

Vers une version entièrement payante ?

Des améliorations ont également été apportées, principalement du point de vue de la personnalisation et la maniabilité. Les utilisateurs pourront créer leurs transferts depuis l’application Dropbox sur ordinateur et sur iOS, ou bien encore personnaliser leur interface, à condition toutefois de disposer d’un compte professionnel.

Voilà plusieurs mois que Dropbox, prenant la direction d’une plateforme facilitant le travail collaboratif, tente d’inciter ses utilisateurs à se procurer la version payante. C’est ainsi que le nombre d’appareils connectés avait été limité pour les personnes utilisant la version gratuite.

 

En passe de glisser vers le Digital Workplace ?

Il semblerait que Dropbox ait définitivement l’intention de s’orienter vers une clientèle exclusivement ou presque, professionnelle. Les tarifs proposés aux entreprises sont d’ailleurs à établir sous devis, puisqu’une personnalisation est proposée. Cette évolution n’est pas très étonnante pour le service de stockage, qui déjà en juin 2019, proposait une version beaucoup complète, intégrant des applications de communication pour fluidifier les échanges.

Des accords avec Adobe, Autodesk, Google, Microsoft ou encore le rachat d’HelloSign auront permis d’établir une version finale en septembre 2019. Une « refonte de l’application de bureau de Dropbox » a été conçue, notamment pour permettre aux utilisateurs de signer électroniquement un document (grâce à HelloSign), de “visualiser les activités et commentaires récents liés à un contenu”, ou bien encore d’afficher « l’aperçu des fichiers supportés sans avoir à installer l’application correspondante ».

La dernière application Dropbox utilise également des logiciels IA pour être en mesure de proposer, à partir de l’historique des fichiers consultés par les utilisateurs, des suggestions personnalisées de notifications. Il est ensuite prévu de pouvoir suggérer des personnes grâce à l’historique “relationnel et collaboratif” de chacun. De quoi proposer un environnement numérique digital complet, censé faciliter le travail des professionnels, et améliorer leur « expérience collaborateurs », en digne Digital Workplace.