Composé de frites et d’un hamburger, Hjortur Smarason a décidé de conserver son dernier repas McDonald’s à l’annonce de sa fermeture en Islande en 2009. Hjortur Smarason aurait gardé son menu trois ans, avant de le confier au Musée national d’Islande.

Une nourriture parfaitement conservée

Si Hjortur Smarason a décidé de garder avec lui ses dernières frites et son hamburger, c’est parce qu’il avait entendu que la nourriture McDonald’s était capable de traverser les années. En effet, le résultat est impressionnant, l’emballage des frites et du hamburger est presque plus abîmé que la nourriture en elle-même.

Hjortur Smarason a d’abord laissé le repas dans un plastique durant trois ans. Lorsqu’il observe le résultat, l’ensemble de son achat est presque intact. Le musée va cependant refuser de recueillir le hamburger et ses frites, considérant qu’il n’est pas adapté pour la conservation d’aliment.

Un dernier transfert pour le repas McDonald’s

Finalement, c’est l’auberge de jeunesse Snotra House qui va récupérer les frites et le hamburger. Placés sous cloches, les aliments sont une véritable attraction pour les visiteurs de l’auberge. Snotra House affirme que les visiteurs de l’auberge viennent du monde entier pour observer ce repas âgé de dix ans. De plus, le site internet de l’auberge reçoit parfois 400 000 visites par jour, et cela devrait continuer puisque l’établissement a décidé de diffuser en direct les images de la nourriture.

Le phénomène de non-décomposition de cette nourriture pourrait être expliqué par le manque d’humidité. McDonald’s soutient que comme les autres aliments, la nourriture produite par l’entreprise se décompose. Seulement, en l’absence d’humidité, la société déclare qu’ils « n’auraient probablement pas la possibilité de développer des moisissures ou des bactéries ni de se décomposer ».

La conservation des aliments McDonald’s paraît néanmoins supérieure à la moyenne. La question est de savoir comment fonctionnera la nourriture de demain ?