Après son introduction en bourse en avril, Pinterest affiche des chiffres mitigés. Les revenus publicitaires continuent de croître, le cours de l’action est toujours plus haut qu’au moment de son entrée en bourse, mais il a chuté de 21% depuis le sommet atteint en août.

Pinterest ne réalisera pas le chiffre attendu

Lors du dernier trimestre, Pinterest a réalisé un chiffre d’affaires de 279,7 millions de dollars (265,5 millions d’euros) C’est légèrement moins que ce qui était attendu. En revanche, l’application peut se vanter de réunir près de 322 millions d’utilisateurs actifs mensuels, c’est beaucoup plus que prévu. Les revenus annuels se situeront entre 1,1 milliard et 1,115 milliard de dollars (980 millions et 998 millions d’euros). C’est un peu moins que les 1,2 milliard prévus par le cabinet Refinitiv (1,07 milliard d’euros).

L’entreprise s’attend à une perte entre 10 et 30 millions de dollars (8,9 et 26,7 millions d’euros) cette année. C’est moins pessimiste que la fourchette de pertes de l’année dernière qui était de 25 à 50 millions de dollars (22,3 à 44,6 millions d’euros). Concernant le cours de l’action, le titre est actuellement à 20,11 dollars suite à la publication de ce rapport par CNBC. L’action de Pinterest se situe juste au-dessus de son prix d’introduction en bourse en avril : 19 dollars.

Pourtant ses revenus publicitaires augmentent vite

Bien que beaucoup plus petite que ses concurrents Google et Facebook, Pinterest grandit plus vite. L’application gagne des parts de marché. Ses revenus publicitaires ont augmenté de 47% au cours du dernier trimestre alors que ceux de Facebook ont augmenté “seulement” de 28% et Google de 17%. De plus, le CEO Ben Silbermann a annoncé que : “Pinterest a redesigné son interface pour rendre son service plus intuitif et pour aider ses utilisateurs à découvrir de nouvelles idées qu’ils ne connaissent pas”.

Il est important de noter que Pinterest ne se considère par comme un réseau social mais comme un espace idéal pour découvrir des idées. La société explique que : “nous sommes principalement en concurrence avec les entreprises grand public d’Internet qui sont des outils (recherche, e-commerce) ou des médias (flux d’actualités, vidéo, réseaux sociaux)”. Quoi q’il en soit, les investisseurs vont rapidement vouloir que Pinterest soit en mesure de dégager des bénéfices nets.