Une surprise ? Pas vraiment. Ce 28 octobre Uber a réellement mis un pied dans les services financiers. L’entreprise a officialisé Uber Money, une nouvelle division de l’entreprise qui permettra aux chauffeurs de mieux gérer leur activité. Uber poursuit ainsi sa diversification, après la food ou encore l’intérim.

Début septembre, nous vous révélions que l’entreprise, à la base spécialisée dans les services VTC, travaillait sur son premier produit financier : des prêts pour les chauffeurs.
La réalité est tout autre et plus grande ! Uber internalise et relève le défi de créer son propre écosystème financier.

Uber lance 4 nouveaux produits financiers

Uber Wallet

Ce portefeuille numérique permettra aux chauffeurs, mais également aux livreurs sur Uber Eats de suivre facilement leurs recettes en temps réel, leurs dépenses et découvrir les produits financiers de l’entreprise. Il sera lancé dans les prochaines semaines.

aperçu d'Uber Wallet

Uber Debit Account/Card

Le compte Uber Debit, permet aux chauffeurs et livreurs d’avoir “accès en temps réel à leurs gains après chaque voyage”, mais également de conserver leur argent ou le dépenser. Il s’agit d’un compte bancaire sans frais.
La carte de débit permettra aux chauffeurs de bénéficier d’un cashback compris entre 3 et 6%. Pour le moment, ces deux services ne seront disponibles qu’aux États-Unis.

Uber Cash

Ce service permet aux passagers de bénéficier de remises, jusqu’à 5% sur les courses grâce à des pré-paiements ou recharge automatique.
Un utilisateur peut par exemple ajouter 100 euros sur son compte Uber. Cet argent se transformera en crédit Uber Cash sur une course Uber, en vélo, en trottinette JUMP ou lors d’une livraison Uber Eats. L’argent “déposé” n’expirera jamais.

Uber Pay

Basé sur l’API d’Uber, Uber Pay est une suite d’outils qui aide les partenaires de l’entreprise à «s’intégrer de manière transparente dans l’écosystème d’Uber».

Uber relance également sa carte de crédit Uber, à destination des voyageurs, en partenariat avec Barclays. Cette dernière permet de recevoir 5% de remise en Uber Cash, peu importe le type de trajet réalisé (Uber, vélos Jump, Uber Eats…)

D’autres produits seront présentés à l’avenir. On peut imaginer le lancement des prêts aux chauffeurs. Avec les services présentés ci-dessus, Uber souhaite fidéliser les deux parties de son application : chauffeurs et passagers.

Comme convenu, ces annonces risquent de faire parler et qui sait nuire à Uber. Bien qu’utile à la société, les chauffeurs sont souvent dans des situations difficiles et Uber n’a que peu de considération pour ces derniers. Même si la Californie a récemment voté le projet AB5, requalifiant les chauffeurs en salariés, Uber ne semble pas prêt à considérer tous les chauffeurs en employés.

Après Apple qui a lancé sa carte de crédit et Facebook qui se retrouve dans une situation compliquée avec la Libra, Uber est la dernière entreprise de la tech américaine à s’intéresser concrètement aux services financiers.