On entend de plus en plus parler des cryptomonnaies. Alors que pour certains elles sont un mystère, leur utilisation dans la vie de tous les jours risque d’être de plus en plus courante. Comme le rapporte Bloomberg, en 2020, il sera possible de payer son Frappuccino en Bitcoin.

Démocratiser l’usage des cryptomonnaies

Intercontinental Exchange Inc a récemment rapporté que dès l’année prochaine, elle testera sur le grand public son application Bakkt chez Starbucks.
Mike Blandina, le chef de produit de Bakkt, explique sur Medium, “nous avons rassemblé une solide équipe d’ingénieurs de paiement et nous sommes sur le point d’achever la mise en place de notre plateforme de paiement et de conformité. Nous nous concentrons maintenant sur le développement de l’application grand public et du portail marchand, ainsi que sur les tests avec notre premier partenaire de lancement, Starbucks, que nous prévoyons pour le premier semestre de l’année prochaine. L’application permettra aux consommateurs de découvrir et d’utiliser facilement des actifs numériques […] Pour les commerçants, nous visons à mieux contrôler les coûts“.

Grâce à Bakkt, le grand public aura sur son smartphone “un portefeuille d’actifs numériques, pour que les utilisateurs puissent stocker, échanger ou transférer leurs actifs”.

Le paiement en crypto devient (presque) une habitude

L’usage des cryptommonaies dans le quotidien s’intensifie. Pornhub par exemple a annoncé en avril 2018, accepter les paiements via la crypto Verge. Cet été, c’est la brasserie BrewDog qui expliquait accepter les investissements en cryptomonnaies. Un pas de plus pour la brasserie qui accepte les paiements en Bitcoin dans son bar à Londres. En Nouvelle-Zélande, les employés peuvent être payés en cryptomonnaies. Enfin, plus récemment, c’est l’Unicef qui annonçait accepter les dons via 9 cryptomonnaies. Par ailleurs, grâce à EasyWallet, de nombreuses enseignes acceptent également le paiement en crypto.

Même si les personnes disposant de cryptos, et surtout de bitcoin, préfère les garder au chaud et sont rares, comparées à la taille de la population mondiale, ces initiatives représentent de belles avancées. Les cryptomonnaies font peu à peu leur place dans notre quotidien et le test grandeur nature avec Starbucks incitera probablement d’autres entreprises à passer le cap.