Surprenant n’est-ce pas ? Pourtant c’est une rumeur qui semble fondée. Linda Jojo, vice-présidente de United Airlines a laissé sous-entendre que des équipes d’Apple s’étaient rendues à San Francisco dans le but de repenser le terminal 3 de l’aéroport international de San Francisco (SFO).

Qu’est-ce qu’Apple peut apporter à un terminal d’aéroport ?

Lors d’un événement organisé à Chicago la semaine dernière, Linda Jojo a précisément employé ces termes : “une équipe d’Apple de San Francisco s’est rendue dans plusieurs zones : nos espaces de bagagerie, des salons pour nos clients et dans les halls d’entrée de notre terminal”. La vice-présidente de United Airlines a fini par dire qu’elle était “délibérément vague” et qu’elle ne donnerait aucun détail supplémentaire. Voilà qui a suffi à alimenter de vives rumeurs.

Pas besoin de beaucoup d’imagination pour se représenter ce qu’Apple pourrait apporter à un tel espace : la firme de Cupertino peut évidemment repenser les technologies de suivi et d’enregistrement des sacs, mais elle pourrait aussi définir de nouvelles méthodes pour valider son billet, on pense notamment à l’Apple Watch. Repenser les usages en somme.

Ce n’est pas tout : les équipes de l’entreprise pourraient également s’intéresser au design de l’architecture et à l’aménagement intérieur de ce terminal 3. L’expérience pourrait bien être au cœur des discussions entre United Airlines et Apple : repenser l’ensemble du parcours client à travers ce terminal United Airlines.

Un bon moyen de développer ses compétences sur le marché de l’expérience ?

Rappelez-vous qu’Apple a déjà travaillé sur ce genre de projet. À la belle époque de Jony Ive, l’équipe de design de l’entreprise avait travaillé en étroite collaboration avec des architectes pour imaginer le siège social circulaire d’Apple : l’Apple Park. Aussi, l’expérience vécue dans les magasins Apple a été pensée et définie en interne. On peut largement affirmer qu’il s’agit d’une belle réussite.

Apple voit peut-être ce nouveau partenariat comme un moyen de développer un nouveau marché, celui de l’expérientiel. Les espaces publics sont de plus en plus connectés et intelligents. Il ne serait pas étonnant qu’Apple veuille prendre sa part du gâteau. Il est également important de préciser que ce terminal est quotidiennement emprunté par les salariés d’Apple : 150 millions de dollars (135 millions d’euros) sont dépensés chaque année dans des billets d’avion pour faire San Francisco – Shanghai. Peut-être qu’Apple veut simplement prolonger l’expérience de ses propres équipes ? L’avenir nous le dira.