C’est un record mondial ! L’avion spatial de l’US Air Force du nom de X-37B vient tout juste d’atterrir en Floride après un vol long de 780 jours.

780 jours de vol !

À la fin du mois d’août, son propre record était déjà battu : 717 jours, 20 heures et 42 minutes de vol. Le X-37B est un avion spatial américain capable de rester en orbite très longtemps grâce à des panneaux solaires et, accessoirement, à l’absence d’équipage. Après 780 jours de vol en orbite autour de notre planète Terre, l’avion spatial vient seulement d’atterrir au Centre spatial Kennedy en Floride. Ce complexe de lancement spatial américain créé en 1959 appartient à la NASA.

Ce mystérieux avion spatial a été fabriqué par Boeing il y a quelques années. Initialement, l’engin avait été fabriqué pour voler 240 jours. Au terme de sa 5ème mission en orbite, le X-37B vient de prouver qu’il était en mesure de repousser les limites fixées par les scientifiques. Pour Randy Walden, directeur du Rapid Capabilities Office de l’USAF : “l’engin spatial a atteint tous les objectifs de la mission”. En revanche, impossible de comprendre exactement le rôle de cet avion spatial.

Que fait réellement cet avion spatial ?

Le chargement du X-37B est classé secret défense et les responsables de la mission ne donnent que très peu d’informations sur ce qui se trouve à bord. Publiquement, l’avion a un double objectif : “tester des technologies spatiales réutilisables pour assurer l’avenir des États-Unis dans le domaine spatial et réaliser des expériences nouvelles dans l’espace qui pourraient ensuite être analysées sur Terre et servir pour la conquête spatiale”.

D’après certaines sources, un épandeur thermique se trouverait à bord de l’avion. Il aurait permis de tester une forme “d’électronique expérimentale” et le refroidissement des moteurs lors de vols spatiaux de longue durée. Aussi un propulseur ionique aurait pu être testé. Randy Walden a en tout cas reconnu que le X-37B avait déployé de “petits satellites”. Combien ? Pour quoi faire ? Impossible d’en savoir davantage.

Un 6ème vol spatial est prévu pour le X-37B. Tout est déjà prévu : il décollera de Cape Canaveral en 2020. Si l’USAF veut continuer de battre ses propres records, il faudra désormais piloter l’avion pendant plus de deux années. C’est énorme, mais faisable d’après les équipes qui travaillent sur le projet.