Des scientifiques de l’Université de Bristol en partenariat avec Télécom Paris et l’Université de la Sorbonne, ont réussi à créer une membrane artificielle qui imite l’apparence de la peau humaine mais aussi ses capacités de détection. Cette membrane s’appelle Skin-On.

Une petite révolution dans le monde du tactile

Cette innovation est particulièrement intéressante. Cela signifie que nous pouvons créer quelque chose de similaire à de la peau humaine. La membrane fabriquée par les chercheurs se compose d’une couche texturée en surface, d’une couche d’électrode de fils conducteurs et d’une couche hypodermique. Cette peau artificielle permet la détection de sensations comme des chatouillements, des caresses, et même des pincements. Les chercheurs estiment que leur invention pourrait être extrêmement utile pour nos usages actuels. Découvrez Skin-On :

Pour le Dr. Anne Roudaut, directrice des recherches et membre de l’Université de Bristol : “c’est tout simplement la première fois que nous avons l’occasion d’ajouter de la peau à nos dispositifs interactifs. L’idée est peut-être un peu surprenante, mais la peau est une interface que nous connaissons bien, alors pourquoi ne pas l’utiliser ? Sa richesse pourrait nous permettre d’améliorer nos usages quotidiens”.

Marc Teyssier, auteur principal et membre de Télécom Paris : “la peau artificielle a déjà été largement étudiée dans de nombreux domaines de recherche comme la sécurité, la détection ou encore dans le secteur des cosmétiques. Pourtant notre étude est la première qui se penche réellement sur l’exploitation d’une peau artificielle comme une nouvelle méthode pour améliorer et faire évoluer notre utilisation des appareils connectés“.

À quoi sert cette peau artificielle exactement ?

Ces dispositifs tactiles pourraient rapidement devenir la norme. Comme vous pouvez l’apercevoir dans la vidéo, un pavé tactile relié à un ordinateur permet à son utilisateur de transmettre des messages et d’améliorer ses capacités. Marc Teyssier ajoute que : “nous avons mis en place une application de messagerie où les utilisateurs peuvent exprimer des émotions grâce à notre peau artificielle. En fonction de l’intensité du toucher, ils peuvent contrôler la taille des émojis par exemple. Des chatouillements vont faire apparaître un émoji souriant”.

Skin-On : une peau artificielle hyper sensible.

Crédit : Skin-On Interfaces

Dans leur rapport, les chercheurs détaillent toutes les étapes nécessaires pour reproduire cette invention, dans le but de démocratiser son utilisation. Ils invitent également les développeurs intéressés par le projet à prendre contact avec eux pour aller plus loin dans la conception d’une peau artificielle. De nouvelles caractéristiques encore plus pointues pourraient bientôt voir le jour. On imagine assez bien comment une telle invention pourrait intéresser une entreprise comme Apple.