Un rapport publié par Plezi, société éditrice d’un logiciel SaaS Marketing, met en place une « visualisation » du web dans le secteur de l’édition de logiciel. Cette étude a pour objectif de devenir un outil pour les marketeurs évoluant sur ce marché.

Une étude mise à disposition des clients professionnels

L’étude rappelle tout d’abord l’importance des liens entrants (backlinks) pour le référencement SEO sur Google, et les autres moteurs de recherche : « plus on a de liens depuis des sites de qualité vers notre site, plus on a de chances d’être bien référencé dans Google ».

Plutôt que de répertorier sous forme de liste les sites permettant un bon référencement sur Google, Plezi propose une autre clé de lecture pour mieux représenter leurs effets sur le site des marketeurs.

Visualisation des bons sites de référencement sur le Web

Visualisation des bons sites de référencement sur le Web. Crédit : Plezi

Cet outil de visualisation reprend la notification du logiciel SEO Ahrefs qui donne une note sur 100 concernant le référencement des sites. C’est ainsi que l’étude compare le « poids de référencement » d’un site comme le Journal du net, noté 85/100, et CCI de la Vendée noté 52/100. Le premier garantissant bien entendu un meilleur référencement en renvoyant les internautes sur votre site.

Corrélation entre le chiffre d’affaires et le nombre de liens vers le site Web des éditeurs de logiciel français

Ayant contribué au classement annuel des éditeurs de logiciel français en fonction de leur chiffre d’affaires (Truffle 100), Plezi a décidé d’analyser les liens de référencement de ces entreprises. Il apparait assez clairement qu’un lien de corrélation existe entre le chiffre d’affaires de ces entreprises, et la quantité de liens de qualité qui permettent un bon référencement. Autrement dit, les sociétés d’édition de logiciel ayant un bon chiffre d’affaires, disposent également de liens de référencement d’entreprises reconnues, et bien notées.

Les éditeurs de logiciel disposant d'un bon CA disposent également d'un bon référencement

Crédit : Plezi

Le rapport constate que certaines entreprises ont misé sur le Web pour se développer, suivant ainsi l’initiative proposée par le gouvernement ayant créé l’indice Next40. Ce dernier n’est autre qu’un programme d’accompagnement – principalement pour intégrer la bourse – pour les 40 start-ups françaises jugées les plus efficaces, autrement dit celles pouvant justifier : d’une valorisation de son chiffre d’affaires d’un milliard d’euros et d’une levée de fonds des plus importantes durant ces 3 dernières années, ou bien d’une croissance de 30 % par an lors des trois exercices précédents. L’objectif étant pour le gouvernement de favoriser le déploiement des licornes en France d’ici 2025.

Pour favoriser leur développement, les 40 start-ups verront également les sites gouvernementaux faire des liens vers elles. Or cette initiative est plus qu’intéressante pour les entreprises, car il s’agit d’un véritable critère de confiance très apprécié de Google, dans la manière dont il organise le référencement d’une société.

Pour terminer sa comparaison, et toujours en s’appuyant sur le lien de corrélation, l’étude explique que le dernier schéma (inséré plus haut), montre que l’ensemble des éditeurs de logiciel français “obtiennent des backlinks de 246 sites Web », contre 19 000 sites pour la société Dassault Système, dont le chiffre d’affaires est plus élevé. Preuve selon elle de l’importance du référencement.

En échange de pouvoir utiliser certaines données personnelles, Plezi propose de mettre cette étude à disposition de ceux qui le souhaitent en présentant : les chiffres clés du référencement Web des 100 meilleurs éditeurs de logiciels français, le type de liens et le trafic estimé, la liste complète des 29508 liens pointant vers ces sites, utiles d’après Plezi aux marketeurs spécialisés dans le digital, ainsi qu’une « analyse statistique et graphique de ces chiffres”.

Si ce type d’étude peut s’avérer utile, il ne faut pas pour autant perdre de vue que ce qui fait le succès d’un service, c’est aussi sa qualité. Ainsi, les éditeurs de logiciels se doivent d’être vigilants sur la qualité du contenu de leurs sites, difficilement susceptibles d’obtenir des renvois prisés, si celle-ci n’est pas au rendez-vous. En outre, une fois ce travail accompli, il leur faudra veiller à l’analyse de leur contenu, et adopter une stratégie d’optimisation de celui-ci, sans doute essentielle à leur réussite également.