Comme annoncé le mois dernier, Microsoft vient de sortir la version test publique de son Project xCloud dans trois pays. Pour le moment, seuls quatre jeux sont disponibles sur le service de cloud gaming.

Ce n’est plus un secret pour personne, le cloud gaming représente bel et bien l’avenir de l’industrie du jeu vidéo. Alors que les géants de l’industrie vidéo-ludique dévoilent au compte-gouttes leurs projets, c’est aujourd’hui Microsoft qui met l’eau à la bouche des joueurs. L’entreprise a ainsi sorti la version bêta de son Project xCloud au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Corée du Sud. Ce service permet aux utilisateurs de jouer à des titres du catalogue Xbox sur leur tablette ou smartphone Android.

Cette phase de test est très importante pour Kareem Choudhry, le directeur du cloud gaming chez Microsoft : “il est temps de tester le Project xCloud dans des dimensions plus larges, avec différents joueurs, appareils, réseaux et des cas d’utilisation réels,” a-t-il expliqué.

S’il fonctionne comme prévu, le Project xCloud devrait être vite adopté par les joueurs de Xbox. Par exemple, les avancements de ceux qui possèdent un jeu sur console et y jouent sur mobile sont automatiquement sauvegardés. Pratique si on ne peut pas emmener sa console partout… Autre avantage et non des moindres : il ne faut pas attendre que le jeu soit téléchargé pour y jouer, il se lance directement (à condition d’avoir une bonne connexion Internet).

Quel matériel est nécessaire pour jouer ?

Les joueurs qui ont pu s’inscrire à la bêta le mois dernier peuvent désormais tester les quatre titres disponibles : Sea of Thieves, Gears 5, Killer Instinct et Halo 5 : Guardians. D’autres jeux devraient rapidement s’ajouter à ce catalogue.

Afin de pouvoir en profiter, ils doivent posséder une tablette ou un smartphone fonctionnant sous Android 6.0 ou supérieur compatible avec Bluetooth 4.0 et un compte Microsoft. Ils doivent également avoir une manette Xbox avec le Bluetooth.

Des partenariats avec des réseaux mobiles

Pour tester la qualité de son service, Microsoft a également établi des partenariats avec des réseaux mobiles dans les pays où sa version test a été lancée. Aux États-Unis, c’est T-Mobile qui a été choisi alors que Vodafone a été préféré au Royaume-Uni. En Corée du Sud, Microsoft a effectué un partenariat avec le réseau 5G SK Telecom.

“Les réseaux mobiles jouent un rôle important dans la connectivité globale aujourd’hui, alors nous allons travailler dur pour être sûrs que les gamers ont une excellente expérience et que le Project xCloud est optimisé pour la plus grande variété de réseaux possibles,” a précisé Kareem Choudhry.

Si vous voulez tester le Project xCloud, il faudra être patient. Aucune date n’a encore été dévoilée pour la France. En revanche, vous pourrez jouer avec le service de cloud gaming Stadia de Google dès le mois prochain.