Avec plus de 21 millions de personnes touchées à travers le monde, la schizophrénie est une maladie extrêmement difficile à soigner. Certains scientifiques se sont attaqués à l’un des symptômes le plus présent dans cette maladie : la perte de mémoire. Les résultats sont très encouragement.

Le gène SETD1A au centre de l’attention

Les scientifiques ont d’ores et déjà développé de nombreux moyens pour contrer la paranoïa ou les hallucinations. À partir d’antipsychotiques, les symptômes peuvent être contrôlés. Cependant, la perte de mémoire restait jusqu’à aujourd’hui la bête noire des chercheurs. Causée par le SETD1A, un gène capable de se développer bien avant la déclaration de la maladie , la perte de mémoire est un véritable fléau pour les personnes touchées.

Face à ce gène inattaquable, les scientifiques ont opté pour une autre stratégie. En effet, une technique différente a été adoptée, en touchant un autre gène, les résultats sur le SETD1A ont commencé à être visibles.

L’entrée en scène du gène LSD1

En annulant les effets du gène LSD1, il semblerait que le gène SETD1A ait retrouvé ses forces chez les souris observées. Le succès est immense pour les chercheurs puisque les souris normalement malades se retrouvent en parfaite santé avec l’annulation du gène LSD1. Le gène SETD1A pourrait donc être contrôlé à travers d’autres gènes. Il serait même possible que chaque patient possède sa propre combinaison de gène pour atteindre et résoudre les problèmes liés à la schizophrénie.

Les scientifiques souhaitent travailler sur des cellules humaines, pour l’instant: « plusieurs inhibiteurs sont en phase de test clinique préliminaire pour traiter la leucémie et d’autres formes de cancer. Nous explorons s’ils pourraient être repensés pour traiter aussi les patients atteints de schizophrénie ».

La science ne cesse de progresser et de s’adapter e à son temps, les intelligences artificielles s’insèrent par exemple de plus en plus dans le paysage scientifique. Associés à ces prouesses, les traitements peuvent évoluer très rapidement.