Libra : Mark Zuckerberg prendra la parole devant le Congrès
Réseaux Sociaux

Libra : Mark Zuckerberg prendra la parole devant le Congrès

Les législateurs américains attendent beaucoup de cette audience. C'est la première fois que le patron de Facebook va s'adresser publiquement aux représentants de l'État depuis le scandale de Cambridge Analytica.

Le 23 octobre, Mark Zuckerberg témoignera dans le cadre d’une audience intitulée « An examination of facebook and its impact on the financial services and housing sectors« . Comme le précise CNBC, les membres de la Chambre des représentants ont insisté sur la nécessité d’aborder le développement de la cryptomonnaie initiée par Facebook.

Cette audience pourrait marquer un tournant

C’est une aubaine pour les représentants du gouvernement américain. En effet, ces derniers espèrent bien en profiter pour mettre à mal le patron de Facebook sur le développement de sa cryptomonnaie. L’audience se tiendra de manière publique et Zuckerberg sait que ce moment pourrait bien marquer un tournant majeur pour la Libra.

Les législateurs américains espèrent aussi se servir de cette audience pour faire parler le patron de Facebook dans le cadre de l’immense enquête antitrust qui bat son plein actuellement. À ce propos, les GAFA ont jusqu’au 14 octobre pour fournir des documents internes suspectés de révéler des informations sur le comportement potentiellement anticoncurrentiel des géants du web. Les organes de régulation espèrent aussi en apprendre davantage sur les acquisitions d’Instagram et de WhatsApp par Facebook.

La Libra est dans la tourmente

En juillet dernier, Maxine Waters, présidente de la commission des services financiers de la Chambre des représentants des États-Unis avait déjà demandé à Mark Zuckerberg de stopper la mise en œuvre de la Libra. Depuis, nombreux sont les gouvernements à avoir exprimé leurs craintes quant au développement de cette cryptomonnaie. C’est notamment le cas de la France par la voix de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances.

Le récent retrait de PayPal du projet n’est pas bon signe. Facebook comptait énormément sur le soutien de cette grande entreprise américaine. Les mises en garde des gouvernements ont eu raison de la motivation de l’entreprise qui a tout simplement préféré quitter le navire. D’après un récent rapport du Wall Street JournalVisa et Mastercard pourraient bien être les prochains à abandonner la Libra Association.

Send this to a friend