Des astronautes ont bio-imprimé un steak dans l'espace
Science

Des astronautes ont bio-imprimé un steak dans l’espace

Comme ils n'ont pas le luxe de pouvoir élever des animaux de ferme dans leur vaisseau spatial, ils espèrent que cette découverte pourra leur permettre d'allonger la durée des missions à venir.

C’est une grande première : de la viande de bœuf a été bio-imprimée dans l’espace. Évidement, une telle expérimentation avait déjà eu lieu sur Terre, mais le fait que des astronautes aient pu la réaliser dans l’espace change beaucoup de choses pour les missions spatiales à venir.

Le premier steak artificiel bio-imprimé dans l’espace

D’après Space, l’expérience a été menée à bord de la section russe de la Station Spatiale Internationale (l’ISS), le 26 septembre. Les astronautes ont utilisé une bio-imprimante de 3D Bioprinting Solutions pour bio-imprimer un steak de bœuf. Une grande première qui ouvre de nouvelles possibilités quant à la durée des missions spatiales à venir.

Cette méthode de bio-impression consiste à reproduire le processus de régénération des tissus musculaires des animaux dans des conditions artificielles. Les astronautes expliquent que la bio-impression dans l’espace comporte plusieurs avantages : il est possible d’imprimer de tous les côtés en même temps étant donné qu’il n’y a pas de limite liée à la gravité. Même si les astronautes ne peuvent pas encore lancer une production en série dans l’espace, ils espèrent que cette découverte puisse servir lors de futures missions. Aussi, des fermes biologiques à grande échelle pourraient voir le jour sur Terre.

Objectif : allonger la durée des missions

Voilà qui pourrait être d’une très grande utilité pour les astronautes. En effet, il semble compliqué d’imaginer que les astronautes puissent un jour élever des animaux de ferme à bord d’un vaisseau spatial. Grâce à cette expérimentation, les amateurs de viande pourraient profiter de steaks artificiels et bénéficier des protéines qu’ils contiennent. Aujourd’hui, les astronautes se contentent d’aliments spécialement préparés pour l’espace qui ne suffisent pas à leur procurer l’énergie nécessaire.

Dans un autre registre, l’ESA (l’agence spatiale européenne) s’entraîne à bio-imprimer des os et de la peau en 3D dans l’objectif d’aider les astronautes qui iront sur Mars. Une technique de soin qui pourrait être vitale dans l’espace, là où le corps humain ne guérit pas aussi vite que sur Terre. Le plasma sanguin humain est la base pour bio-imprimer des échantillons de peau. Pour qu’il puisse être utilisé dans l’espace sans problème, il a été épaissi avec un matériel végétal. Tout se met en place pour que les missions spatiales puissent être réalisées dans de meilleurs conditions.

Send this to a friend