Des milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à une connexion Internet. Source de nombreuses inégalités, ce problème tient à cœur à Microsoft qui souhaite y remédier avec un projet très ambitieux.

En 2017 déjà, le géant de la tech avait lancé l’Airband Initiative. Ce projet qui est encore en cours de développement a pour but d’offrir un accès Internet aux zones rurales et isolées des États-Unis. L’entreprise a désormais décidé de l’étendre au reste du monde, en commençant par l’Amérique Latine et l’Afrique sub-saharienne. À travers l’Airband International, Microsoft souhaite connecter 40 millions de personnes à Internet d’ici le mois de juillet 2022.

L’accès à Internet reste un privilège

Aujourd’hui, la moitié des habitants de la planète possède une connexion Internet. Selon Microsoft, seulement 14,1 % d’entre eux ont un abonnement à domicile. Les autres se connectent via les réseaux mobiles qui sont parfois de très mauvaise qualité, cela creuse encore les disparités dans le monde. “Les inégalités existantes, la pauvreté et l’insécurité vont persister, s’empirer et devenir encore plus difficiles à solutionner », explique la firme dans son communiqué.

En plus d’offrir un réseau aux particuliers, Microsoft veut aider les services publics et privés locaux à investir dans la santé, l’accès à l’eau ou encore dans l’énergie via la connectivité.

L'accès à Internet reste une source d'inégalité dans le monde

Crédit : Unsplash

Un défi de taille et loin d’être simple

Pour mener ce projet à terme, Microsoft a de nombreux défis à relever. En effet, la firme va devoir trouver de nombreuses solutions afin d’y parvenir : “ce qui fonctionne dans une partie de l’Afrique du Sud ne marchera peut-être pas au Ghana”, détaille-t-elle. C’est pourquoi l’entreprise va développer des partenariats avec des acteurs locaux qui connaissent la géographie et les besoins de leur communauté.

De plus, connecter des régions ne possédant aucun accès à Internet va nécessiter des technologies de pointe, mais Microsoft se veut confiante. En Colombie par exemple, la firme a collaboré avec une ONG, l’entreprise italienne Lavazza et d’autres partenaires afin de connecter deux écoles et cinq fermes. Bien qu’il s’agisse d’un projet de petite envergure, son succès n’en reste pas moins encourageant.

Microsoft n’est pas la seule entreprise qui souhaite apporter un accès à Internet dans les régions isolées du monde. C’est également le cas de Google avec l’étonnant projet Loon, qui consiste à envoyer des ballons dans la stratosphère.