Les consommateurs ont l’habitude, lors de l’achat d’une nouvelle voiture, de la personnaliser. Choisir telle ou telle option, ou telle ou telle couleur. Tesla propose désormais à ses clients de choisir jusqu’à l’identité sonore de leur véhicule. Elon Musk l’a annoncé le 6 octobre sur Twitter, les propriétaires de Tesla pourront bientôt choisir le bruit que fera leur Klaxon et le bruit de leur véhicule à faible vitesse.

L’Union européenne impose depuis le 1er juillet aux voitures électriques d’émettre un son de minimum 56 décibels lorsqu’elles rouleront à une vitesse inférieure à 20km/h. Le but de cette décision est de permettre aux piétons d’entendre les voitures électriques, intrinsèquement silencieuses, pour des raisons de sécurité.

Elon Musk annonce les premiers sons disponibles pour ses Tesla

À l’occasion de son annonce, Elon Musk a précisé qu’il sera possible de customiser le bruit émis par les Tesla. Dans la foulée il a déjà annoncé trois sons disponibles, dont deux, grâce à des émojis. Un émoji de chèvre, un émoji de vent, certains twittos se sont empressés de l’interprété comme un bruit de pet. Le dernier des trois sons est un bruit de « noix de coco ».

Pour les personnes n’ayant pas la référence, les noix de coco mentionnées par le PDG de Tesla renvoient au film culte, “Monty Python : Sacré Graal !”. Dans ce film délicieusement absurde sur les chevaliers de la Table ronde, les chevaux ont été remplacés par le bruit de deux noix de coco s’entrechoquant. Le son imite parfaitement un cheval au galop.

Cette référence n’est pas très surprenante, Elon Musk est un grand fan de la troupe d’humoristes britanniques comme il l’a ouvertement révélé sur Twitter en 2017.

Elon Musk fan inconditionnel des Monty Python

En bon fan qui se respecte, Elon Musk est allé plus loin en dissimulant des “easter egg” Monty Python dans la nouvelle version du logiciel de Tesla, le Tesla V10. Un propriétaire suisse d’une Model 3 a par exemple découvert, à côté de Netflix et Youtube, une chaîne « Monty Python ». Disponible dans la nouvelle option « Tesla Theater », il semble à ce jour être le seul à disposer de cette chaîne surprise.

Iwan Eberhart, le propriétaire de Model 3 en question, dit ne pas avoir d’explication sur la façon dont il a trouvé le fameux “easter egg”. Il a tout de même sa petite idée, « le nom de ma Model 3 est “The rabbit of Caerbannoa » qui vient du film des Monty Python Sacrée Gaal”, une référence à une scène d’affrontement sanglant entre les chevaliers de la Table ronde… et des lapins.

La présence d’easter egg Monty Python avait été annoncée par Elon Musk longtemps à l’avance. Le 11 août, à un utilisateur de Twitter qui demandait des Easter eggs Monty Python Elon Musk avait simplement répondu “ok”.

Cette possibilité de choisir le bruit de sa voiture interroge. Il est raisonnable de penser que ces choix devraient être encadrés. Nous pouvons effectivement nous demander à quoi va ressembler le bruit ambiant de nos villes avec de pareils véhicules. Selon la réglementation européenne, en 2021 toutes les voitures électriques devront obligatoirement émettre un bruit à faible vitesse. De quoi imaginer le vrombissement des moteurs remplacé à plus ou moins long terme par le galop des noix de coco ou à une anarchie sonore totale.