C’est le groupe rwandais Mara Group qui décide de se lancer dans l’aventure. Pour la première fois, des smartphones fabriqués en Afrique vont être commercialisés. Cette semaine, les premiers modèles “Made In Africa” ont été lancés. Une très bonne nouvelle pour le continent africain et notamment pour le Rwanda qui décide de mettre un coup d’accélérateur pour devenir un véritable pôle technologique en Afrique.

Un smartphone pour conquérir l’Afrique

Deux premiers modèles vont sortir des lignes de production rwandaises : le Mara X et le Mara Z. Ils utiliseront le système d’exploitation de Google : Android. Le Mara X sera vendu 175 750 francs rwandais, soit 173 euros, tandis que le Mara Z coûtera 120 250, 118 euros. Ils seront certainement en concurrence avec le modèle le moins cher de Samsung particulièrement apprécié des africains. Il se vend actuellement à 49 euros.

Pourtant, Ashish Thakkkar, PDG de Mara Group, a déclaré qu’il visait les clients désireux de payer plus cher pour une meilleure qualité. Il précise que : “nous sommes le tout premier fabricant de smartphones en Afrique. Des entreprises assemblent des smartphones en Égypte, en Éthiopie, en Algérie et en Afrique du Sud, mais importent les composants. Les africains seront prêts à payer un petit plus cher pour acheter un smartphone Made In Africa”.

Objectif : démocratiser son utilisation en Afrique

Une visite de l’usine a même été organisée avec le président du Rwanda, Paul Kagame. Ashish Thakkkar a précisé aux médias que l’usine avait coûté 24 millions de dollars, soit 21,8 millions d’euros et qu’elle s’apprête à produire 1 200 smartphones par jour. Le fabricant africain compte bien profiter de l’accord de libre-échange qui doit entrer en vigueur sur le continent africain en juillet prochain. Ce dernier vise à former un bloc de 55 pays à travers l’Afrique.

Actuellement, seulement 15% des rwandais possèdent un smartphone. Le président Paul Kagame a dit qu’il espérait que le nombre de propriétaires de téléphones intelligents augmente grâce au développement de cette usine africaine. Il précise que : “certains Rwandais utilisent déjà des smartphones, mais nous voulons que cette pratique se démocratise. Le développement de Mara doit placer les smartphones à la portée du plus grand nombre au sein de notre pays”.