Tesla rachète Hibar Systems : un fabricant de batteries électriques
Transports

Tesla rachète Hibar Systems : un fabricant de batteries électriques

Objectif : gagner en performance et en autonomie.

Pour gagner en indépendance dans la conception de ses véhicules, Tesla fait le choix de racheter un expert des batteries électriques destinées au marché de l’automobile : Hibar Systems. La société d’Elon Musk espère bien devenir totalement autonome avec cette acquisition et améliorer un peu plus les capacités des batteries de ses véhicules.

Tesla continue sur la voie des rachats

Tesla vient d’officialiser le rachat de cette société canadienne, notamment connue pour sa spécialisation dans la fabrication automatisée de batteries pour véhicules électriques, ordinateurs portables et autres produits technologiques. Avant que Tesla ne décide de racheter Hibar Systems, l’entreprise canadienne travaillait sur un système de production de batteries lithium-ion « à grande vitesse ». Un projet qui a vraisemblablement suscité l’intérêt d’Elon Musk.

Cette acquisition est loin d’être la seule effectuée récemment par Tesla. En effet, il y a quelques jours la société d’Elon Musk annonçait le rachat de DeepScale, une jolie startup de la Silicon Valley qui doit lui permettre d’améliorer l’Autopilot. La société a mis au point un moyen d’utiliser des réseaux neuronaux profonds sur des petits capteurs automobiles pour améliorer la précision des systèmes de perception. Il y a quelques semaines, Tesla rachetait aussi Maxwell, une société californienne qui développe des électrodes lithium-ion nouvelle génération.

Faire la différence avec les batteries

L’accord conclu avec Hibar Systems en dit long sur la stratégie de Tesla. Concrètement, l’entreprise cherche à tout prix à accélérer la production des cellules de ses batteries, dans le but de se différencier sur ce point crucial. Tesla veut prendre son destin en main rapidement et Elon Musk a parfaitement compris que cela passait par l’indépendance dans la fabrication des batteries électriques. Avec la concurrence pressante de nombreux véhicules haut de gamme qui passent petit à petit à l’électrique, Tesla ne compte surtout pas se laisser distancer.

Déjà en 2018, la parution d’une étude laissait penser les batteries Tesla étaient de très bonne qualité et qu’elles ne se détérioraient pas dans le temps. Réalisée auprès de 350 propriétaires d’un véhicule Model S ou X, l’enquête a pris en compte plusieurs critères tels que l’utilisation, le kilométrage, ou encore les habitudes de charge.

De fait, les résultats semblent plutôt rassurants : la capacité des batteries chuterait « uniquement » de 5% après les 80 000 kilomètres (50 000 miles), mais la courbe ne baisserait que très légèrement par la suite. En effet, les batteries posséderaient encore 90% de leur capacité après environ 300 000 kilomètres et 80% après les 800 000 kilomètres.

Send this to a friend