Dans le cadre de la vaste enquête antitrust qui bat son plein depuis plusieurs mois, les législateurs américains ont demandé à Spotify de donner plus de détails sur une plainte déposée à l’encontre d’Apple en mars. Reuters précise que Spotify accuse Apple d’adopter un comportement anticoncurrentiel sur l’App Store.

Apple Music s’inspirerait-t-elle légèrement de Spotify ?

En effet, le Congrès des États-Unis compte bien se servir de cette plainte pour appuyer l’enquête en cours. Spotify accuse Apple de copier certaines fonctionnalités pour les appliquer sur son propre service de streaming : Apple Music, principal rival de la société suédoise. Aujourd’hui, Spotify n’a pas d’autres choix que de passer par l’App Store pour distribuer son application. C’est pour elle le seul moyen de toucher les 900 millions d’utilisateurs iPhone. Pourtant, dans la plainte déposée, la société laisse entendre que si elle avait le choix, elle serait prête à retirer son application de l’App Store.

Au moment où la plainte avait été déposée, Apple avait rejeté toutes les accusations de Spotify en précisant qu’Apple Music ne s’inspirait pas directement de Spotify mais qu’elle respectait les mêmes règles que les millions d’applications présentes sur sa plateforme. L’enquête antitrust initiée par le gouvernement américain n’est pas pour déplaire à la société suédoise. En effet, depuis plusieurs années, Spotify fait pression auprès des autorités de régulation pour qu’une action antitrust soit lancée contre Apple.

Le principe d’équité ne serait pas respecté

Ce n’est pas tout : les développeurs de Spotify se plaignent également de la réactivité de Siri concernant les applications qui ne sont pas directement développées par Apple. Ils estiment que leur plateforme ainsi que la majorité des applications qui ne sont pas développées par Apple sont limitées quant aux actions que permet l’assistant vocal de la société de Tim Cook. Une pratique courante chez les géants du web, qui favorisent généralement leurs produits par rapport aux autres qui ne proviennent pas directement de chez eux.

Spotify ne sera vraisemblablement pas la seule entreprise à venir témoigner contre un GAFA. Actuellement, le ministère de la Justice sonde les comportements de Google, de Facebook et d’Apple et d’Amazon. La société de Jeff Bezos est de son côté accusée de favoriser la rentabilité plutôt que la pertinence des produits qu’elle distribue. Vous devez savoir que lorsque vous rechercherez un produit, vous ne tomberez pas forcément sur le plus pertinent par rapport à votre requête mais sur le plus rentable pour Amazon. Triste.