Facebook a annoncé le 2 octobre le lancement de l’application Threads. Il s’agit d’une messagerie qui embarque un grand nombre de fonctionnalités créatives à utiliser avec la caméra de son smartphone. Threads est un dérivé d’Instagram, mais destiné à échanger avec ses amis proches.

Threads à la conquête des plus jeunes

Bien qu’elle soit autonome, l’application de messagerie veut garantir « confidentialité » et « proximité » à ses utilisateurs. Ainsi, seul les personnes marquées comme « amis proches » sur Instagram pourront être contactés dans Threads. Cela permet d’avoir un contrôle sur l’afflux de sollicitations que l’on peut recevoir, notamment lorsque le spam se développe de plus en plus sur Instagram.

Au-delà du fonctionnement centré sur les « amis proches » Threads se veut construite autour de l’appareil photo du téléphone de son utilisateur. Cela se concrétise par l’affichage direct de la caméra dès l’ouverture de l’application, devant en faire « le moyen le plus rapide de partager une photo ou une vidéo avec vos amis proches sur Instagram ».

En lançant Threads l'application affiche la caméra du smartphone

Crédit : Facebook

En complément, les utilisateurs vont découvrir ou redécouvrir ce qui faisait la magie de feu MSN : les statuts. En effet, Threads propose de configurer de petits messages pour informer ses amis de ce qu’on est en train de faire. Par exemple : 🚗 en route, 🏠 à la maison, etc. Facebook a préparé une liste logique de situation, mais il sera possible de les personnaliser.

Le fonctionnement des statuts automatiques dans Threads lancé par Instagram

Crédit : Facebook

En offrant un cadre permettant de partager des photos avec ses amis proches, et avec des fonctions qui étaient jadis destinées aux plus jeunes, Facebook cache pas ses intentions d’aller gratter quelques aficionados à Snapchat. L’application au fantôme restera bien évidemment plus complète avec des expériences plus variées, mais la ressemblance sur les fonctionnalités de bases est flagrante.

Pour ce qui est de la monétisation, Facebook n’évoque ni l’absence, ni la présence de publicité. Cependant, dans un autre article de blog, le géant précise que Threads pourra demander à ses utilisateurs leur niveau de batterie, leur localisation précise, leurs déplacement, et la connexion réseau. Cela permettra de créer des statuts automatiques. Ces informations ne seront jamais stockées sur les serveurs du géant, seulement sur le smartphone qui héberge l’application. Concernant la publicité : « Les informations d’emplacement précises collectées pour l’Auto Status sont une nouvelle fonctionnalité spécifique aux Threads et ne seront pas utilisées pour les annonces. »

Threads est lancé partout dans le monde dès aujourd’hui, sur Android, et devrait être accessible sur l’App Store iOS sous peu.