La Chine a fait pousser du coton sur la Lune
Science

La Chine a fait pousser du coton sur la Lune

Les chinois peuvent être fiers car il s'agit de la première expérience biologique sur la surface de la Lune.

Souvenez-vous de la mission Chang’e-4 qui avait démarré en janvier dernier. Cette dernière avait pour objectif de partir à la conquête de la face cachée de la Lune. Le rover chinois continue sa mission et l’Université de Chongqing vient d’annoncer qu’il a même réussi à faire pousser du coton sur la surface de notre satellite. Une grande nouvelle pour le monde de l’aérospatial.

C’est la première expérience biologique sur la Lune

En réalité, l’expérience a débuté très vite après que le rover chinois se soit posé en janvier dernier. Au départ, l’équipe scientifique qui travaille sur la mission Chang’e-4 prévoyait aussi d’envoyer des tortues de l’autre côté de la Lune. Ce ne fût pas le cas mais ils peuvent tout de même se féliciter d’avoir réussi à faire pousser des feuilles de coton ailleurs que sur Terre. C’est la première fois qu’un robot d’origine humaine fait pousser quelque chose sur la surface de la Lune.

Les équipes scientifiques ont publié une photo montrant deux petites feuilles vertes. Vous l’aurez compris, il s’agit de coton. Le rover chinois transportait également des graines d’arabidopsis et de pomme de terre, des œufs de mouches des fruits et de la levure. Tous ces ingrédients se trouvaient à bord d’une mini biosphère de 2,6 kilogrammes. Pour le moment, seul le coton a donné des résultats positifs.

La Chine veut absolument emmener des tortues sur la Lune

C’est une grande nouvelle car il s’agit de la première expérience biologique sur la Lune, même si des plantes avaient déjà été cultivées dans l’espace à bord de la Station Spatiale Internationale. La Chine espère toujours pouvoir emmener des tortues à la surface de la Lune lors d’une prochaine mission.

En effet une mission sur la Lune avec des tortues permettrait d’observer les effets de la gravité de la Lune, qui correspond au sixième de la gravité de la Terre, sur les animaux. De telles données seraient particulièrement utiles lorsque les agences spatiales envisageront des missions spatiales à long terme sur la Lune.

Suite à cette expérience, des agences spatiales du monde entier ont exprimé leur intérêt pour travailler avec l’Université de Chongqing qui dirige les expériences menées par Chang’e-4. D’après le gouvernement chinois, dans le début des années 2020, Chang’e-6 prendra son envol et sera en mesure de réaliser des expériences scientifiques sur des animaux.

Send this to a friend