À l’occasion d’un événement à San Francisco, Dara Khosrowshaki a précisé les ambitions d’Uber. Après avoir expliqué vouloir devenir le Amazon des transports, le CEO explique vouloir faire d’Uber “le système opérationnel de votre vie quotidienne ». On apprend ainsi que plusieurs tests vont être menés, certains centralisant tous les services d’Uber (transports et food), au sein d’une seule et même application et que des nouveautés vont prochainement arriver, comme l’explique Engadget.

Un test A/B grandeur nature pour Uber

Commençons par le commencement. Aujourd’hui si vous ouvrez Uber, vous pouvez commander une course, mais certain peuvent également cliquer en bas à droite sur “Eats” pour ouvrir l’application Uber Eats et commander un bon repas.
À l’avenir et pour certains utilisateurs l’application Uber se présentera comme ci-dessous et vous permettra de commander une course, votre repas ou bien de regarder le trajet en transport en commun au sein d’une seule et même application.

© Uber

Poursuivons avec les courses. Lorsqu’on commande un Uber et que ce dernier arrive, le seul moyen pour savoir s’il s’agit du bon conducteur est de vérifier la plaque d’immatriculation et que votre chauffeur vous demande si vous êtes bien “untel”. Pour faciliter le processus, ou en tout cas garantir au passager qu’il s’agit du bon chauffeur, Uber va lancer une nouvelle fonctionnalité basée sur un code PIN. Quand un chauffeur arrivera, il vous donnera un code PIN à 4 chiffres à entrer sur votre application afin de confirmer la course et le véhicule.

À l’avenir, il n’y aura plus besoin de ce code, Uber utilisera les ondes ultrasonores pour faire la vérification. On ne sait pas vraiment comment cela fonctionne, ni quand la fonctionnalité sera disponible, mais c’est en cours de développement !

Enfin, le programme de fidélité Uber Rewards, permettant aux passagers de bénéficier de divers avantages va être déployé à l’international.

La sécurité reste une priorité

Pour la sécurité, point important que le PDG défend depuis deux ans, plusieurs nouveautés ont été présentées.
La première concerne les chauffeurs. Avant de lancer l’application, certains doivent se prendre en photo pour confirmer leur identité et se connecter au service. D’ici quelques temps, il  sera demandé de faire des mouvements supplémentaires comme cligner des yeux ou incliner la tête. Ceci dans le but de limiter les abus !

En 2018, Uber a présenté son  “Safety Center” permettant aux utiliser de s’informer sur la sécurité durant une course, mais également de contacter le 911, directement via l’application en cas d’urgence. Désormais, les passagers peuvent en plus de noter leur chauffeur, signaler des incidents comme une conduite dangereuse à mi-parcours. Ils auront également la possibilité en fonction de la ville où il se trouve de contacter le 911, par message. Lors de l’envoi d’un message, Uber indiquera automatiquement les informations sur le véhicule ainsi que son emplacement.

Pour finir, si un chauffeur vous dépose à proximité d’une piste cyclable, l’application vous enverra une notification pour vous rappeler de faire attention !

Uber Transit débarque en France

Lancée en début d’année dans quelques villes aux États-Unis, la fonctionnalité se déploie à l’international. Par exemple à Paris, les utilisateurs peuvent dès aujourd’hui ouvrir Uber et voir quelle option est plus rapide ou coûte moins cher entre les transports en commun ou bien une course en Uber. À l’avenir, il sera également possible d’acheter des titres de transport via l’application, comme c’est le cas à Denver.
La fonctionnalité Transit est ainsi lancée à San Francisco, Mexico et Paris. Elle sera disponible d’ici quelques mois à New-York et dans d’autres villes.

Uber Eats va prendre en compte les allergies

Pour terminer, Uber se devait de communiquer sur son service de livraison de repas. Il a donc été annoncé que des filtres allaient être mis en place au sein de l’application, afin de permettre aux clients d’éviter de commander un plat contenant des ingrédients auxquels ils sont allergiques.
Comme pour les courses, un programme de fidélité devrait être lancé pour récompenser les clients fidèles du service.

À la fin de sa conférence, Uber a également précisé qu’à l’avenir les trottinettes et vélos Jump seront dotés de batteries interchangeables !

Des nouveautés nombreuses et intéressantes qui soulignent l’ambition de la société et de son PDG, à savoir être utile pour les utilisateurs tout en intégrant les différentes options de transport disponibles. Uber fait dans la mobilité et se veut acteur de ce changement.