Imaginez qu’une intelligence artificielle soit capable de vous faire économiser de précieuses minutes (voire plusieurs heures en réalité), en décryptant pour vous, les politiques de confidentialité des services que vous utilisez au quotidien. D’après The Newt Web, ce rêve pourrait bien devenir réalité ! Guard s’apprête à prendre du service.

Guard va attribuer un score à chaque plateforme

Les politiques de confidentialité de Netflix, Instagram, Twitter, Telegram ou encore Tinder sont toutes passées sous le radar de Guard. Cette nouvelle intelligence artificielle veut vous simplifier la vie en décryptant les politiques de confidentialité des marques. Très simplement, Guard vous donne un score global sur le niveau de protection et sur la manière dont nos données sont traitées par telle ou telle marque.

Avouez-le, vous ne lisez jamais les politiques de confidentialité des plateformes web que vous utilisez n’est-ce pas ? Pourtant, quelques fois on peut y découvrir des subtilités intéressantes. Remplies de jargon juridique intentionnellement obscur, les politiques de confidentialité sont très peu lues par les utilisateurs. Les entreprises le savent et en profitent. Mais tout cela pourrait très bientôt changer.

Vous connaîtrez les menaces qui pèsent sur vos données

Pour aller encore plus loin, Guard va décomposer les principales menaces qui sont contenues dans la politique de protection de la vie privée des utilisateurs d’une marque. Concrètement, l’outil énumère le nombre total de menaces et examine les scandales passés en matière de protection de la vie privée dans lesquels un service a été impliqué pour vous avertir en cas de danger potentiel.

Guard a été imaginé par le développeur Javi Rameerez. Il a créé ce logiciel dans le cadre de sa thèse sur l’IA et le traitement du langage naturel. L’intelligence artificielle permet d’attribuer un score à chaque politique de confidentialité, pour donner une idée à l’utilisateur du caractère potentiellement dangereux des pratiques de l’entreprise. Espérons que le développement de cette IA puisse améliorer la protection de nos données personnelles à l’avenir.