De nombreuses rumeurs couraient depuis plusieurs mois sur l’éventualité qu’Apple fabrique son nouveau Mac Pro en Chine, finalement il n’en sera rien. La firme de Cupertino vient d’annoncer que la future génération de Mac Pro sortira de ses usines d’Austin, au Texas.

Le nouveau Mac Pro d’Apple sera 100% américain

Il y a quelques jours Donald Trump disait vouloir annuler les pénalités financières qu’il prévoyait de mettre en place pour taxer certains composants du futur Mac Pro d’Apple. Un geste pour tenter de convaincre Apple de rapatrier la production du Mac Pro vers les États-Unis. Le bureau du représentant américain au Commerce confirmait en début de semaine que les régulateurs approuvaient 65% des exonérations tarifaires sur ce futur produit Apple.

Cette décision a vraisemblablement eu un effet positif sur la société américaine. En effet, Apple vient d’annoncer que son produit serait finalement fabriqué aux États-Unis plutôt qu’en Chine. Pourtant, depuis la fin du mois de juin, et pour tenter de nuire à Pékin dans le cadre d’une guerre commerciale interminable, le gouvernement américain impose une taxe de 25% sur les téléphones, les ordinateurs portables, les composants électroniques et les tablettes fabriqués en Chine.

C’est une véritable victoire politique

La Chine semblait être l’endroit parfait pour fabriquer la nouvelle génération du Mac Pro : le coût de la main d’œuvre y est encore très bas et Apple travaille avec de nombreux fabricants dans le pays. Donald Trump semblait bien décidé a éviter à tout prix cela. En juillet dernier, le président américain disait qu’il n’accorderait aucune dérogation tarifaire pour les composants du Mac Pro fabriqués en Chine. Vous l’aurez compris, l’administration Trump a changé d’avis et la production du Mac Pro est d’ailleurs censée commencer “très bientôt”, au Texas.

Finalement, c’est une véritable victoire politique pour Donald Trump. Celle-ci est extrêmement importante compte tenu de la situation dans laquelle se trouvent les États-Unis et la Chine. La guerre commerciale bat son plein et Donald Trump le sait; il ne pouvait pas se permettre de laisser filer cette production chez son rival chinois. Pourtant ce n’était pas gagné, en juillet dernier, Trump déclarait cela dans un tweet : “Faites-les aux USA ! Vous n’aurez pas d’exonérations tarifaires !”