Un drone de chantier peut-il être équipé d'un pistolet à clous ?
Technologie

Un drone de chantier peut-il être équipé d’un pistolet à clous ?

Les engins volants autonomes n'ont logiquement pas le droit d'être équipés avec des armes. Quid du pistolet à clous ?

Récemment la Federation Aviation Administration (FAA) mettait en garde les petits malins qui tentaient d’équiper leur drone avec des armes. Aujourd’hui, nous apprenons qu’un engin volant imaginé par des chercheurs de l’Université du Michigan utilise un pistolet à clous pour fixer des éléments d’une toiture de façon autonome. Voilà de quoi relancer la polémique sur les dangers potentiels des drones !

Le pistolet à clous est-il considéré comme une arme ?

Les roboticiens de l’Université du Michigan sont très fiers de leur invention. Ils ont réussi à mettre au point un drone capable de fixer des morceaux de toit de manière totalement autonome. Ceci est rendu possible grâce au pistolet à clous dont il est équipé. C’est justement ce dernier qui fait polémique en ce moment aux États-Unis. Les drones n’ont logiquement pas le droit d’être équipés d’armes, mais doit-on considérer cet outil comme une arme ?

Le temps de vol de ce drone est limité à 10 minutes à cause notamment du poids du pistolet électrique. Quelques dizaines de clous seulement sont en mesure d’être embarqués sur l’engin volant. Son utilisation est donc pour le moment limitée. Demain, ce drone sera peut-être capable de refaire totalement votre toiture. Plutôt pratique non ? Pourtant la FAA ne voit pas l’arrivée de ce drone d’un très bon œil.

Des drones pour toutes les situations !

Les drones sont utilisés dans de très nombreuses situations. Certains engins volants sont par exemple programmés pour protéger les cultures des insectes. C’est le cas de ces drones chinois capables d’éradiquer 98% des des insectes ravageurs en Chine : les Spodoptera frugiperda. De son côté, Uber Eats testait cet été la livraison de repas à l’aide de drones, à San Diego en Californie.

Pour tenter de réguler ce phénomène grandissant, l’Europe mettait récemment en place une nouvelle réglementation commune. En juin dernier, sur son blog l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne précisait que : « une fois que les pilotes de drones auront reçu une autorisation d’immatriculation, ils seront autorisés à circuler librement dans l’Union européenne. Cela signifie qu’ils peuvent utiliser leur drone en toute transparence lorsqu’ils voyagent à travers l’Union Européenne ou lorsqu’ils développent une activité impliquant des drones en Europe ».

Send this to a friend