Élections 2020 : Snapchat publie les dépenses publicitaires des partis politiques
Réseaux Sociaux

Élections 2020 : Snapchat publie les dépenses publicitaires des partis politiques

Dans le document publié, nous retrouvons les communautés ciblées par les partis politiques ainsi que les montants dépensés.

L’objectif est très clair : jouer la carte de la transparence à 100%. Snapchat envoie un message fort à l’industrie des réseaux sociaux. Pour éviter un scandale lors des élections présidentielles à venir, il faudra être totalement transparent avec les citoyens américains. Le réseau social vient de publier toutes les dépenses publicitaires des partis politiques du pays. Le tableau récapitulatif prend en compte les années 2018 et 2019.

Snapchat joue la carte de la transparence

Dans les documents publiés par Snapchat, nous trouvons quelques détails croustillants. Le montant des dépenses est publié certes, mais vous avez également accès aux communautés ciblées par les différents partis politiques. À l’approche des élections présidentielles américaines de 2020, Snapchat se veut rassurant et transparent avec ses utilisateurs.

Le nom et l’adresse de la personne qui a déclenché la publicité est également disponible dans les données rendues publiques par Snapchat. Sur ces documents, on retrouve les campagnes politiques de Donald Trump, Beto O’Rourke, Elizabeth Warren et Kamala Harris. On découvre également que « Le Planning des naissances » et Amnistie internationale ont réalisé des campagnes publicitaires sur Snapchat.

Snap veut absolument éviter un scandale électoral

Le réseau social tient à préciser que chaque annonce publicitaire est vérifiée par des modérateurs humains pour s’assurer que toutes les normes liées aux compagnes publicitaires politiques soient bien respectées.

Tous les messages politiques sponsorisés doivent être accompagnés de la mention « payé par« . Afin d’éviter un scandale électoral, il est également interdit à tout ressortissant étranger non-résident ou à toute entité étrangère de dépenser de l’argent pour booster une publication liée à la politique sur Snapchat.

Bonne nouvelle : Snap n’est pas le seul réseau à avoir à rendre publiques les dépenses des partis politiques. Facebook et Twitter ont également fait le même choix. Même si Facebook reste le réseau social préféré des partis politiques, ils sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux jeunes communautés très présentes sur Snapchat.

Send this to a friend