Brad Smith, prédisent de Microsoft, a récemment indiqué que les grandes entreprises technologiques ne comptaient pas attendre que le gouvernement américain mette en place de nouvelles réglementations, pour s’adapter aux changements du monde. Une déclaration qui sonne comme une attaque envers l’administration Trump.

Faut-il repenser certaines lois aux USA ?

Le président de Microsoft a parlé aux noms des GAFA. En effet, Brad Smith a illustré son propos avec un exemple plutôt parlant. Il dit que l’article 230 de la loi américaine “Communications Decency Act“, qui stipule que les entreprises de technologie ne peuvent être poursuivies pour ce que disent les utilisateurs de leurs plateformes en ligne, était nécessaire à la fin des années 1990. Aujourd’hui, les GAFA sont beaucoup plus matures et certainement capables de justifier d’un niveau de responsabilité plus élevé.

Cette remarque fait certainement suite à l’affaire Karen Hepp. Cette animatrice TV a porté plainte contre Facebook et Reddit (entre autres) parce qu’une photo d’elle, prise à son insu, s’est retrouvée dans des petites annonces pour adultes. Dans ce cas précis, le fameux article 230 très controversé, est censé protéger les réseaux sociaux.

D’autres gouvernements prennent les devants

Certains gouvernements étrangers font évoluer leurs lois en matière de cybersécurité. C’est notamment le cas de l’Australie. En effet, le pays accordait récemment un tout nouveau pouvoir à la commissaire à la cybersécurité : elle est capable de bloquer l’accès à des sites web comme les réseaux sociaux. Cette mesure est une réponse aux conséquences de l’attaque terroriste de Christchurch de mars dernier.

À l’occasion d’une tournée de promotion pour son nouveau livre, Brad Smith expliquait à Reuters que : “les lois du monde entier vont changer, et parce que la technologie est tellement mondiale, les entreprises américaines adopteront une nouvelle approche même si le Congrès des États-Unis ne fait rien“. Vous l’aurez compris, Microsoft appelle à une réglementation plus stricte pour réguler les GAFA.