Depuis plusieurs semaines, une mystérieuse maladie pulmonaire sévit aux États-Unis : des cas ont été signalés dans près de 25 états des États-Unis. 225 malades ont été recensés et au moins 2 personnes sont décédées. Cette fois-ci c’est officiel; l’administration Trump s’apprête à imposer une nouvelle réglementation pour réguler l’industrie des cigarettes électroniques.

Que prévoit cette nouvelle réglementation ?

Au début de la semaine, le Center for Disease Control (CDC) était très clair : il ne faut plus utiliser la cigarette électronique. Pour l’agence du gouvernement américain, ces produits sont extrêmement néfastes pour la santé. Aujourd’hui le ministère de la Santé semble prendre le problème au sérieux et dit que certains arômes pourraient bien être interdits très prochainement.

Cette nouvelle réglementation imposerait à tous les fabricants de cigarettes électroniques de faire approuver leurs produits par la Food and Drug Administration (FDA) avant de pouvoir les commercialiser. Les produits les plus aromatisés pourraient être retirés du marché jusqu’à ce qu’ils soient soumis à des tests nécessaires pour obtenir une approbation de la part de la FDA.

La situation est particulièrement préoccupante

Alex Azar, secrétaire à la Santé et aux Services sociaux a déclaré ceci : “l’administration Trump indique clairement que nous avons l’intention de réglementer le marché des cigarettes électroniques aromatisées afin de stopper cette épidémie très préoccupante. Tout le monde est touché : les enfants, les familles, les écoles et les communautés. Nous ne resterons pas les bras croisés alors que ces produits deviennent un vrai fléau dans notre pays. Ils contribuent à rendre dépendants nos jeunes.”

L’usage de la cigarette électronique chez les jeunes continue d’augmenter. Les arômes font oublier les produits présents dans les vapes. C’est tout le problème. De plus, de nombreuses campagnes marketing pour tenter de séduire les jeunes ont été diffusées et semblent avoir fonctionné. En 2019, plus de 25 % des élèves du collège et du lycée utilisent des cigarettes électroniques. C’est énorme.