Deezer souhaiterait lancer un système de rémunération plus équitable pour les auteurs, compositeurs. Si la compagnie obtient les droits nécessaires à la mise en place de ce nouveau système de paiement baptisé UCPS (User Centric Payment System), celui-ci sera mis en place en France au début de l’année prochaine, avec un déploiement vers les pays extérieurs si le succès est au rendez-vous.

Un moyen d’aider tous les artistes et de favoriser la diversité

Avec le système actuel, tous les frais de souscription aux abonnements sont reversés de manière globale, en fonction du nombre d’écoutes. Cette nouvelle proposition permettrait de reverser directement l’argent des utilisateurs aux artistes qu’ils écoutent.

Et pour illustrer le principe, Deezer propose même un petit graphique (ci-dessous).

Deezer propose un reversement plus équitable aux artistes

Crédit : Deezer

Les artistes moins connus en profitent

Crédit : Deezer

La mise en place technique est déjà possible et ne nécessite pas d’engager de nouveaux frais. L’entreprise a juste besoin du soutien des labels, car avec ce type de fonctionnement, les artistes les plus écoutés pourraient perdre 10% de leurs gains, tandis que les artistes de notoriété moindre verraient leur revenus grimper de 30%. Plus de 40 labels ont déjà donné leur accord à un projet comme UCPS.

Autre avantage, ce système pourrait résorber le déséquilibre causé par les utilisateurs.
Les 18-25 ans représentent 19% des abonnés et génèrent pourtant 24% des royalties.

La fraude à l’aide des machines programmées pour écouter des titres en masse (les fameux bots), s’en verrait diminuée. Le concept permettrait également de lutter contre les comptes frauduleux qui détournent les revenus générés par les écoutes . Ce nouveau concept pourrait garantir la rémunération des vrais artistes uniquement.

L’objectif d’une telle mise en place permettrait de soutenir la création locale, les genres musicaux moins pratiqués, et de manière plus générale, la diversité.