L’entreprise américaine cherche à mettre au point une technologie qui permettrait de suivre les mouvements et les sons émis par un bébé. L’objectif de Google est de surveiller les nourrissons grâce à un système d’intelligence artificielle et d’être en mesure d’alerter ses parents si jamais une situation dangereuse ou un comportement anormal se présente.

Un système d’IA pour analyser le bébé

Le brevet en question stipule que google pourrait utiliser un outil d’intelligence artificielle basé sur des capteurs audio et vidéo, pour déterminer si un bébé est dans un état anormal, non perceptible à l’oreille. Concrètement, Google veut permettre d’éviter des accidents que les capteurs audio classiques d’aujourd’hui ne détectent pas. Grâce à l’analyse de la position du bébé, le système pourrait alerter les parents d’une situation anormale.

Ce n’est pas tout : une “analyse de l’état des yeux” du bébé, permettrait de déterminer s’il est éveillé ou endormi, en détectant la pupille de l’œil, et l’iris. William Greene et Michael Dixon sont les deux inventeurs à l’origine de ce brevet. Ils sont tous deux ingénieurs en conception de logiciels algorithmiques chez Google Nest.

Google n’est pas le seul à se positionner sur ce créneau

Même si Google en dépose des milliers, ce dernier brevet pourrait bien aboutir un jour. En effet, Amazon s’est déjà lancé sur le créneau des bébés à partir de la technologie Alexa. Cela serait étonnant que Google ne s’y intéresse pas. La société de Jeff Bezos veut aussi veut simplifier la vie des parents : une intelligence artificielle pourra bientôt vous prévenir lorsque votre bébé devra recevoir son 7ème biberon de la journée ou lorsque sa couche devra être changée.

Le brevet déposé par Google est particulièrement intéressant car il touche à deux domaines : la maison connectée et les nouvelles technologies pour les bébés. Ces deux domaines intéressent de plus en plus l’entreprise : en avril dernier, Google Home devenait Google Nest, formant ainsi un nouvel ensemble d’outils pour la maison connectée. Deux mois plus tard, Verily, une division d’Alphabet qui se concentre sur la collecte de données sur la santé et la prévention des maladies, s’est associée à Pampers pour mettre au point un système “intelligent” appelé Lumi.