Olli 2.0 est une invention de Local Motors, une startup américaine basée à Phœnix qui compte bien réinventer la mobilité urbaine. Sa navette autonome nouvelle génération en est l’exemple parfait. Olli 2.0, c’est son nom, est clairement destinée à une utilisation citadine. Sa petite particularité par rapport aux autres navettes autonomes : Olli 2.0 a été imprimée en 3D.

Une navette autonome prête à être déployée

Cette navette autonome ressemble de très près à la navette française Navya. Seule différence : Olli 2.0 a été imprimée en 3D. Pour John B. Rogers Jr., cofondateur et PDG de Local Motors, cette navette autonome est en mesure d’être déployée dès maintenant. Pourtant, il est conscient que les réglementations ne sont pas encore prêtes à accueillir de tels véhicules dans les rues américaines. Malgré tout, l’homme est persuadé que les campus scolaires ou les grandes entreprises de la Silicon Valley sont un bon point de départ pour prouver l’efficacité d’Olli 2.0.

Concernant ses caractéristiques : la navette autonome de Local Motors est dotée d’une capacité d’autonomie de niveau 4. Concrètement, cela signifie que le véhicule est capable de gérer tous les aspects de la conduite, sans intervention humaine. L’autonomie d’Olli 2.0 est bien plus importante que celle d’Olli 1.0 : 160 kilomètres avec une seule recharge. La navette ne dépassera pas les les 40km/h. Deux sièges supplémentaires ont été ajoutés à la première version de la navette, ainsi qu’un éclairage programmable.

Olli 2.0 est totalement personnalisable

Le réel changement par rapport à Olli 1.0 est certainement l’amélioration de l’interface utilisateur. En effet, chez Olli 2.0, l’ordinateur de bord offre un très large éventail de choix de personnalisation aux utilisateurs. Comme aime le préciser le PDG de Local Motors : “on peut faire à peu près tout ce que demandent nos utilisateurs avec les bons partenaires”.

Les technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle peuvent également être ajoutées au véhicule si les clients le désirent. L’ADN du constructeur est de faire correspondre exactement chaque véhicule avec les besoins du client. Si un établissement de santé a besoin de plus d’espace pour transporter un patient sur un lit, Local Motors pourra retirer les deux sièges de derrière. Olli 2.0 a de beaux jours devant elle.