Zalando teste un robot pour attraper les petits objets
Retail

Zalando teste un robot pour attraper les petits objets

L'entreprise spécialisée dans la mode en ligne a introduit deux robots dans un entrepôt allemand capables de déplacer des boîtes de chaussures.

La société Zalando a annoncé le 29 août qu’elle teste l’utilisation de deux nouveaux robots dans un de ses centres logistiques en Allemagne. Ces robots prénommés Toru sont conçus par la start-up allemande Magazino. Leur spécificité : être capables d’attraper des boîtes de chaussures.

Le robot peut se rendre sur les étagères du centre logistique et traiter une liste de colis qui lui a été communiquée par le serveur central. Toru est doté de capteurs 2D et 3D ainsi que de scanneurs. Ces technologies permettent à la machine d’identifier et de localiser les produits demandés. Grâce à une ventouse, le robot peut retirer le produit des étagères, le placer dans sa boîte et se rendre à la station de transfert pour la déposer. L’autonomie de la machine est de 18 heures.

Si la société allemande développe une technologie pour améliorer la logistique au sein de ses entrepôts, de l’autre côté de l’Atlantique, Amazon déploie des robots permettant de livrer des colis devant le domicile des clients.

Intégration auprès des employés

Cette phase de test a pour objectif d’éprouver la technologie des robots auprès des employés de l’entrepôt. Selon ses concepteurs, les machines Toru ont été conçues pour effectuer des tâches en présence des employés. Cette avancée illustre la vision à moyen terme de l’entreprise qui est d’alléger les tâches monotones ou exigeantes sur le plan physique des collaborateurs. Celles qui nécessitent de se baisser ou de s’étirer pour attraper un produit dans les rayons les plus hauts ou les plus bas sont particulièrement visées.

En plus d’accélérer les moyens déployés sur l’automatisation, l’e-commerçant enregistre une bonne santé économique. Au second trimestre 2019, le nombre de clients actifs sur la plateforme Zalando a augmenté de 3,7 millions en un an s’élevant ainsi à 28,3 millions sur 17 marchés européens.

Send this to a friend