Déjà en juin dernier, la firme de Cupertino disait qu’elle s’apprêtait à certifier les magasins Best Buy pour leur permettre de réparer officiellement les produits Apple. Cette fois-ci, l’entreprise compte élargir encore plus son réseau de réparateurs en proposant une nouvelle certification et la possibilité pour n’importe quel magasin d’être équipé avec des pièces d’origine Apple.

Apple adopte une stratégie de proximité

Plus de doute : Apple adopte une nouvelle stratégie. L’entreprise veut être plus proche de ses clients. L’exclusivité réservée aux Apple Store et aux mandataires ne suffit plus compte tenu du nombre de personnes possédant un iPhone à travers le monde. Jeff Williams, directeur de l’exploitation d’Apple, est convaincu que la stratégie adoptée permettra de renforcer la confiance des utilisateurs envers la marque.

Un service certifié et fiable à portée de tous. Voilà une bonne nouvelle pour les millions de clients de la marque à la pomme. Attention : pour l’instant le programme ne concerne que les réparations hors garantie de l’iPhone. Toutes les réparations concernant votre MacBook ou votre iPad devront toujours s’effectuer dans un Apple Store ou chez un mandataire officiel.

Chaque magasin aura un technicien certifié par Apple

L’adhésion au programme est libre, ce qui signifie que n’importe quel réparateur peut demander à obtenir ce nouveau label. Vraisemblablement, la certification délivrée le sera de manière gratuite. Pour les magasins qui le souhaitent, la seule condition sera que l’un des employés soit formé (via internet) par l’entreprise californienne. Il deviendra ainsi un “technicien certifié Apple” et donnera l’opportunité à son magasin d’être équipé avec des pièces d’origine.

L’entreprise aurait mené un programme pilote de manière très discrète avec quelques magasins aux États-Unis, depuis plusieurs mois. Les experts du domaine estiment que cette nouvelle politique pourrait tirer les prix des pièces vers le bas. Avec le nombre croissant de batteries défaillantes, Apple se devait d’améliorer son processus de réparation. Dans les prochains mois, l’entreprise pourrait même étendre ce programme aux pièces du MacBook et de l’iPad.