Il y a quelques jours se déroulait le tournoi The International Dota 2. OG, c’est le nom de l’équipe d’esport qui a remporté pour la deuxième année consécutive ce tournoi international. Fait marquant : les 5 membres de l’équipe empochent une somme d’argent énorme : 15,6 millions de dollars (14 millions d’euros).

L’esport devient très lucratif

Si on divise cette somme en 5 parts égales cela représente 3,1 millions de dollars (2,8 millions d’euros) pour chaque joueur. C’est plus que ce qu’a gagné Novak Djokovic, vainqueur de Wimbledon en 2019. En juillet dernier, le joueur de tennis remportait la somme de 2,9 millions de dollars (2,6 millions d’euros). Bien que le tennis soit certainement plus célèbre et plus reconnu que l’esport, il ne fait aucun doute qu’il devient très lucratif d’être un joueur d’esport à haut niveau.

La différence majeure entre le tennis et l’esport c’est que si vous êtes doués avec une raquette, vous avez la possibilité de participer à 4 tournois du Grand Chelem. Alors que si vous vous débrouillez plutôt bien avec un joystick, vous n’aurez pour le moment qu’une seule chance de remporter de tels gains. The International est le seul grand tournoi du genre. Notons que comme pour les sportifs, les fans d’esport doivent savoir que leur carrière sera certainement courte : les réflexes hyper-rapides nécessaires s’estompent rapidement.

Le marché grandit

En France, nous comptons un peu plus de 5 millions de fans d’esport. Nous pouvons enfin dire que le marché arrive à maturité. C’est Médiamétrie qui dévoilait ce chiffre le 26 septembre dernier. Il est loin le temps où l’ESWC se suivait sur les chaines satellite avec des compétitions de Quake 3 Arena. Dans le monde, le nombre de fans ne cesse d’augmenter et atteint désormais les 443,1 millions de personnes.

Une récente étude publiée dans le Global Esports Market Report, par Newzoo, dévoilait la manière dont les fans d’esport pratiquaient leur passion. Il semblerait que 71% des personnes qui se disent amateurs d’esport ne suivent qu’un seul jeu/a>. Un peu comme les fans de foot qui ne regardent que ça, ils sont très fidèles à leur jeu favori.