Depuis plusieurs semaines déjà, l’entreprise d’Elon Musk serait en pourparlers avec LG pour planifier une collaboration inédite. Tesla aimerait que LG fabrique les batteries de ses véhicules qui sortiront de l’usine de Shanghai. C’est la preuve que Tesla, l’entreprise d’Elon Musk est prête à diversifier ses sources d’approvisionnement.

LG plutôt que Panasonic ?

Alors que le principal fournisseur en batteries de Tesla était jusqu’à aujourd’hui la société japonaise Panasonic, cela pourrait bien changer dans les mois à venir. La société américaine a engagé des discussions avec LG pour imaginer une collaboration sur le marché chinois. En octobre dernier, Tesla annonçait qu’elle fabriquerait une gigafactory à Shanghai. Le projet semble être bien engagé.

À l’époque, l’entreprise d’Elon Musk obtenait aux enchères un terrain de 860 000 mètres carrés pour 973 millions de Yuans soit 127 millions de dollars. Le prix de fabrication de l’usine, d’une capacité de production de 500 000 véhicules par an, est quant à lui estimé à 2 milliards de dollars. Il s’agit pour l’entreprise de la première usine de ce genre à l’étranger.

Robin Ben, vice-président des ventes, déclarait alors que “la garantie (obtenue) sur ce site à Shanghaï, première gigafactory de Tesla en dehors des Etats-Unis, marque une étape importante sur ce qui sera notre prochain site de production avancé et soucieux du développement durable“.

LG augmente ses capacités de production en Chine

Depuis, 10 mois se sont écoulés et l’usine commence à sortir de terre. Tesla aimerait faire appel à LG pour équiper les véhicules électriques qui sortiront de cette gigafactory avec une nouvelle génération de batteries. LG serait en train d’augmenter ses capacités de production en Chine et de peaufiner son processus de fabrication pour imaginer un nouveau type de batterie, spécialement pour l’automobile.

Dans un premier temps Tesla pourrait continuer d’utiliser des batteries Panasonic, mais LG pourrait très rapidement faire son entrée dans la gigafactory de Shanghai. Tesla n’exclut pas le fait de se fournir auprès d’entreprises chinoises pour fabriquer ses véhicules dans le pays. Évidement Panasonic aimerait ne pas perdre ce marché et déclarait dans un récent communiqué de presse vouloir continuer à fournir des batteries à l’usine chinoise de Tesla, à partir du Japon ou de la Chine.