Data Abuse Bounty : Facebook étend son programme de traque à Instagram
CybersécuritéRéseaux Sociaux

Data Abuse Bounty : Facebook étend son programme de traque à Instagram

En 2018, Facebook a offert 1,1 million de dollars de primes aux chercheurs informatiques ayant révélé des failles.

En avril 2018, le réseau social lançait Data Abuse Bounty : un programme qui permet à des chercheurs en sciences informatiques de traquer les applications tierces qui abuseraient des données des utilisateurs. Nous venons d’apprendre que Facebook étendait son programme à Instagram.

Des primes pouvant aller jusqu’à 40 000 $

Concrètement, cela signifie que des chercheurs pourront être rémunérés s’ils font état d’applications siphonnant ou abusant des données Instagram. Le réseau social précise que les primes pourront aller jusqu’à 40 000 dollars (36 000 euros). Voilà qui devrait être motivant.

Facebook veut fédérer une communauté des experts bienveillants en informatique autour de son programme Data Abuse Bounty. Plusieurs prestataires publicitaires récoltent et stockent secrètement les données des utilisateurs et bien souvent, ce sont les réseaux sociaux qui sont tenus pour responsables. Souvenez-vous de l’affaire Cambridge Analytica. À l’époque, les données personnelles de plus de 87 millions d’utilisateurs avaient fuité.

L’extension à Instagram devenait indispensable

Nam Nguyen, l’un des grands directeurs d’Instagram a déclaré que : « l’une des valeurs les plus importantes de notre entreprise est d’accorder la priorité à nos utilisateurs. De plus, la sécurité de nos services est un élément essentiel du travail que nous accomplissons au quotidien pour servir notre communauté. L’extension du programme Data Abuse Bounty à Instagram était indispensable ».

Juste pour avoir une petite idée de l’efficacité de ce programme : en 2018, Facebook a offert près de 1,1 million de dollars (990 000 euros) à des centaines de chercheurs en sécurité informatique, à travers le monde entier. Le montant moyen des primes versées était de 1 500 dollars (1 350 euros). 178 000 rapports ont été remis à l’entreprise. Avec l’extension du programme à Instagram, nous pouvons imaginer que ces chiffres augmentent considérablement au cours de cette année 2019.

Send this to a friend