Facebook : les groupes seront désormais "publics" ou "privés", les groupes secrets disparaissent
Réseaux Sociaux

Facebook : les groupes seront désormais « publics » ou « privés », les groupes secrets disparaissent

Deux termes assez simples qui permettent aux admins et aux membres de faire le bon choix, pendant que Facebook est a l'affût de ce que vous postez.

À l’occasion du F8, Mark Zuckerberg avait un mot en bouche : « privacy ». Dans cette continuité, Facebook a décidé de rendre les groupes plus simples. Les groupes secrets vont disparaître et les utilisateurs auront maintenant deux choix dans les paramètres de confidentialité des groupes : public ou bien privé (qui remplace les groupes fermés).

Deux termes pour trois types de groupe

Les groupes publics pourront être vus et trouvés par tous. Il n’y a pas besoin d’appartenir au groupe pour voir qui est à l’intérieur et ce qui est posté.
Il y aura cependant deux types de groupes privés :

  • Les groupes privés et visibles (ancien groupe fermé) : les membres du groupe sont les seuls à pouvoir voir qui est dans le groupe et ce qui est posté. De plus, le groupe sera visible par tous et n’importe qui pourra le trouver.
  • Les groupes privés et cachés (ancien groupe secret) : seuls les membres pourront voir qui est dans le groupe et ce qu’ils postent. Cependant, le groupe sera caché ce qui signifie que les membres du groupe sont les seuls à pouvoir le trouver.

Avec cette nouvelle organisation, Facebook veut répondre aux besoins des utilisateurs qui souhaitent « plus de clarté sur les paramètres de confidentialité de leurs groupes. » Le choix des termes est également plus cohérent et facile à comprendre, contrairement à la subtilité entre secret et fermé.

Pour découvrir ces nouveaux paramètres, il suffit de se rendre dans les paramètres de confidentialité des groupes.

La sécurité passe avant tout

Facebook se permet également de rappeler que la sécurité est essentielle et que plus de 30 000 personnes ont été recrutées pour travailler dans l’équipe sécurité. Le réseau social a récemment été pointé du doigt dans son inefficacité à lutter contre les groupes de faux avis. Facebook ajoute que « l’IA et le machine learning sont également utilisés pour détecter de manière proactive le mauvais contenu avant que quiconque ne le signale, et parfois même avant que les gens ne les voient. »

Peu importe finalement la confidentialité, Facebook reste maître de ces derniers et peut tout savoir. Les groupes sont un atout pour l’entreprise qui a par exemple lancé une fonctionnalité de mentorat afin de renforcer l’aspect communautaire de ces derniers.

Send this to a friend