Si la question des données personnelles est aujourd’hui étudiée à l’échelle des entreprises, certaines en profitent et innovent, en proposant des solutions technologiques facilitant le transfert et la sécurisation des données de leurs employés : téléchargement automatique des données chronotachygraphes pour les chauffeurs et routiers, ou encore, puces électroniques personnelles pour les employés de bureau. Jusqu’où ira-t-on ?

Savoir innover sur les secteurs en demande

La gestion de données peut vite devenir catastrophique au sein d’une entreprise si elle n’est pas bien maîtrisée ou même, bien optimisée. Le pointage dans l’entreprise est de plus en plus courant, parce qu’il permet un bon suivi des heures de présence au travail, mais aussi des heures effectives de travail des employés. Ce ne sont pas là des données personnelles, mais elles sont liées à la situation, statut et nom de famille de l’employé. Les systèmes d’horloge numérique sont coûteux, pas nécessairement performants, et nécessitent une vérification régulière de la part de l’entreprise pour faciliter le fonctionnement.

Dans certaines entreprises, le pointage n’est pas possible à l’entreprise. C’est le cas par exemple des routiers, qui parcourent la France ou l’étranger à bord d’un camion, en vue de l’acheminer vers sa destination finale. Dans ce cas exact, comment vérifier que les temps de pause ont bien été respectés ? Que les règlementations en matière de conduite sont respectées ? Pour FleetGo, la smart technology doit être au service de l’entreprise sur ce plan : transfert sécurisé et à distance des données du chauffeur (données chronotachygraphes), suivi en direct des trajets et flotte ” écolo “, voilà les engagements de cette société au concept révolutionnaire.

C’est un enjeu aussi bien sur le plan du droit du travail que sur la gestion et l’optimisation des coûts de société.

Innovation VS donnée personnelle : comment concilier les deux ?

Protéger des données, ça n’a pas le même but que l’innovation, qui implique généralement un partage d’informations. Il est bien de vouloir proposer une technologie fiable et utilisable à distance par toutes les parties prenantes, mais est-ce vraiment sécurisé en termes de données personnelles ? Par exemple, dans un entrepôt de vêtements, le distributeur a autant accès aux données personnelles d’un client que le prestataire de transport/livraison que le vendeur.

Il s’agit d’une véritable question de liberté publique, notamment au niveau des très grandes entreprises, sans vouloir citer Facebook. C’est dans ce cadre que les missions de la CNIL sont importantes, puisqu’elle s’arrange pour surveiller deux aspects :

– Le respect des données personnelles relevant de la vie privée des employés
– Le respect des données personnelles relevant des missions professionnelles des employés (usage pour le recrutement par exemple)

Ainsi, trouver des solutions adaptées au quotidien des employés, et qui permettent une gestion plus transparente, mais toujours confidentielle, des données récoltées dans le cadre du travail, est essentiel. C’est ce que permettent les logiciels de FleetGo, à l’échelle des sociétés de gestion de flottes de véhicules.

Les astuces pour protéger ses données au travail

Ce n’est pas seulement l’affaire des patrons ou des ressources humaines : c’est avant tout l’employé qui est concerné par ses propres données. Dans le cadre de certains métiers, comme celui de routier, il est justement requis de partager des données personnelles avec les temps de pause et les temps de conduite effective.

Malgré les réticences du RGPD, ces données doivent être envisagées comme des leviers d’optimisation à l’échelle des entreprises, mais aussi des consommateurs. Ces données servent à déterminer les niveaux de consommation d’essence, les temps de trajet (en identifiant et en signalant ceux qui sont plus difficiles que d’autres à certaines heures) ou encore, les problèmes rencontrés par les chauffeurs.

Ce métier est donc un bel exemple de la manière dont les données personnelles peuvent être gérées au sein de l’entreprise dans une optique à la fois ” écologique ” et économique.