Souvenez-vous en 2018, nous vous expliquions qu’Amazon souhaitant lancer son propre service de livraison et ainsi concurrencer UPS et FedEx. La réflexion à ce moment-là était “pourquoi pas avant?”
Aujourd’hui comme le rapporte Bloomberg, FedEx, entreprise américaine spécialisée dans la livraison à l’international a décidé de ne pas renouveler son contrat avec Amazon pour les livraisons terrestres.

FedEx veut voler de ses propres ailes

Il y a quelques mois, FedEx avait décidé de se détacher d’Amazon en stoppant son contrat de livraisons Express. La firme américaine n’hésite pas à dire qu’Amazon n’est pas un gros client pour l’entreprise et que le géant du e-commerce représentait seulement 1,3% de ses revenus totaux en 2018. En ne renouvelant pas son contrat, qui se termine fin août, avec la firme de Bezos, FedEx souhaite se “concentrer sur le marché plus large du commerce électronique ” et pourquoi pas travailler avec Walmart, concurrent d’Amazon.
Les deux entités, Amazon et FedEx restent cependant liées pour les livraisons à l’international.

Amazon mise tout simplement sur Amazon… et UPS

L’objectif d’Amazon étant de gérer l’ensemble de sa logistique et surtout le dernier kilomètre. Les robots de livraison Scout commencent à être déployés, la flotte d’avions Amazon Prime s’agrandit, l’entreprise n’est pas en reste.  La firme encourage même ses employés à lancer leur propre entreprise dans la livraison en leur offrant jusqu’à 10 000 dollars. Pour revenir sur son contrat avec FedEx, Amazon explique “FedEx a été un excellent partenaire au fil des ans et nous apprécions tout leur travail pour livrer des colis à nos clients. »
Par ailleurs, Amazon pourra toujours compter sur UPS, qui va reprendre des commandes de FedEx.