Une streameuse chinoise nommée Qiao Biluo, plus connue sous le nom de « Son Altesse Qiao Biluo » a vécu surement son pire live. Connu dans son pays pour son visage de poupée, sans imperfections, un problème technique a révélé que son physique n’était qu’un filtre.

Lors d’un live avec une autre streameuse du nom de Qingzi sur la plateforme DouYu l’équivalent de Twitch en Chine, Qiao Biluo a vu son filtre de beauté se désactiver sans prévenir. Ses viewers ont donc découvert un visage complètement différent de celui auquel ils sont habitués. Tout au long du live, ni Qingzi, ni la concernée Qiao Biluo ne s’en sont rendu compte. Ce n’est qu’en voyant ses viewers quitter le live et arrêter leurs dons que la streameuse s’en est aperçue.

Suite à cet incident, la communauté n’a pas apprécié cette supercherie et de nombreux abonnés se sont désabonnés, en annulant leurs dons.

Qiao Biluo a finalement décidé de suspendre son compte. Cet événement à ressorti les questions concernant les normes de beauté sur les réseaux sociaux, et jusqu’où sont prêts à aller les influenceurs pour tromper leur auditoire. Le psychologue Michel Store interviewé par BFM TV déclare : « Ces applications proposent simplement une version américanisée, lisse, très californienne du monde: une forme de clonage, en somme. Et c’est cela qui peut engendrer des mal-êtres terribles. Si on ne correspond pas aux codes imposés par les filtres, on peut avoir l’impression qu’ils nous « corrigent » à juste titre, car quelque chose ne va pas ».