Depuis son lancement la plateforme Instant Games peine à trouver sa place dans Facebook. Malgré tout, 20 milliards de sessions de jeu ont été comptabilisées en 2 ans. À l’origine, Instant Games été intégré au fil d’actualité, puis dans les groupes, pour finalement apparaître sur Facebook Lite. La firme de Mark Zuckerberg n’a cessé d’améliorer le service proposé, en ajoutant des jeux de plus en plus qualitatifs, appréciés de tous, comme PacMan, Space Invaders, ou encore Uno.

La semaine dernière, le géant américain annonçait la migration de ses Instant Games de Messenger, vers l’onglet Facebook Gaming. En mars dernier, Facebook annonçait l’ajout de cet onglet à sa barre de navigation principale. Avec cette annonce, le réseau social compte évidemment concurrencer des services comme Twitch, Discord, ou encore YouTube. Sur Facebook Gaming, il est possible de visionner des lives de streamers tout en profitant des fonctionnalités du réseau social. Dans le communiqué présentant ce nouvel onglet, Facebook écrivait : « plus de 700 millions de personnes jouent à des jeux, regardent des vidéos de jeux ou participent à des groupes de jeux sur Facebook. »

Afin de rassurer les adeptes de ses Instant Games, Facebook explique que la migration devrait être progressive. « Notre migration des sessions de jeu se déroulera en plusieurs étapes. À partir de cet été, Instant Games ne sera plus lisible directement dans la nouvelle version de Messenger sur iOS. Pour assurer une transition en douceur, les joueurs de Messenger continueront à accéder aux jeux par le biais de mises à jour, tandis que le jeu lui-même basculera sur Facebook. Pour les joueurs comme pour les développeurs, l’onglet Jeux sur Facebook deviendra la maison d’Instant Games au sein de la famille des applications Facebook. »