Des hackers ont installé Android sur la Nintendo Switch
Technologie

Des hackers ont installé Android sur la Nintendo Switch

Une ROM Android, basée sur LineageOS 15.1, sera bientôt disponible au grand public.

Il aura fallu 2 années aux hackers pour réussir à créer un portage d’Android sur la Switch. Une ROM Android pour Read Only Memory, sera bientôt disponible (de manière non officielle) au grand public sur la console. Cette dernière serait basée sur LineageOS 15.1, reposant elle-même sur Android 8.1 Oreo, une version récente d’Android. Malgré son caractère illégal, c’est un très beau travail.

Un OS sur une console

Même si la fonctionnalité de base est là, il y a encore quelques paramètres à peaufiner pour éviter que la console ne fasse des siennes. En effet, la durée de vie de la batterie en a pris un coup ainsi que la rotation automatique et la sensibilité de l’écran tactile. Grâce à cette ROM Android, les utilisateurs de la Nintendo Switch pourront s’en servir comme d’une petite tablette, naviguer sur le web et même jouer à des jeux 3D.

Cette fonctionnalité est basée sur l’arborescence Android associée à la NVIDIA TV Shield. Attention : Nintendo n’est pas très fan des modeurs, les personnes qui customisent ses produits. En effet, certains rapports évoquent même des joueurs bannis par Nintendo après qu’ils aient joué avec des Switch modifiées.

Nintendo n’aime pas les modeurs

Concrètement, n’installez cette ROM Android que si vous n’avez aucun souci avec l’éventualité que votre compte soit banni. Autrement dit, ne venez pas vous plaindre si votre console ne fonctionne plus : Nintendo ne pourra plus rien pour vous.

Il s’agit d’une très belle prouesse dans la modification d’une console. Un système d’exploitation mobile a pu être installé sur une petite console de jeu et met à disposition des utilisateurs une bibliothèque de jeux extrêmement riche. D’après les hackers, les fichiers d’installation seront disponibles dans les 5 prochains jours.

Send this to a friend