Nous évoquions dernièrement l’impact du battle royal sur l’e-sport. Ce week-end, Epic Games a tapé fort avec la première coupe du monde Fortnite, à New York, dans l’arène de l’Arthur Ashe Stadium. Au cours de l’événement, près de 30 millions de récompenses ont été distribuées.

Le grand gagnant reste Kyle Giersdorf, surnommé Bugha, qui du haut de ses 16 ans à empoché 3 millions de dollars pour avoir remporté le tournoi solo après 5 heures de compétition. Sur Twitter, le journaliste sportif Darren Rovell compare cette somme à celle du vainqueur de l’US Open qui empochera 3,8 millions de dollars dans un peu plus d’un mois, au même endroit. Il faut dire que Fortnite a généré plus de 2,4 milliards de dollars en 2018.

D’autres tournois ont eu lieu, comme la compétition en duo, qui a été remportée par les européens Emil Bergquist Pedersen, et David W. Plus connu sous les pseudos Nhyrox et Aqua. À eux deux ils sont également devenus millionnaires en se partageant la récompense de 3 millions de dollars. 40 millions de joueurs ont tenté de participer à l’événement, au cours des 6 semaines de qualifications Epic Games aurait distribué 100 millions de dollars de prix. Au micro d’ESPN, le champion du monde Bugha a expliqué : « Sur le plan émotionnel, en ce moment, je ne ressens pas grand-chose, sauf que je sais que cela pourrait changer ma vie pour toujours, c’est absolument irréel. »

En plus du grand nombre de streamers invités, Epic Games a également fait appel au DJ Marshmello, pour un concert au sein de l’arène, mais également dans le jeu.