Le prototype de SpaceX, Starhopper, vient de réussir un dernier test statique. Le vaisseau a décollé d’une vingtaine de mètres, pour effectuer un petit rebond sur le site de lancement. Après plusieurs essais dans le courant du mois de juillet, l’engin semble fin prêt pour démarrer les essais en vol. Elon Musk s’est félicité de cette réussite sur Twitter en écrivant qu’un château d’eau pouvait bel et bien voler. Entrepreneur et comique :

Un petit rebond de 20 mètres

Ce test consistait à faire décoller d’une vingtaine de mètres, le vaisseau spatial de SpaceX. Une sorte de petit rebond avant le grand décollage dans quelques semaines. Depuis son site de lancement d’essai au Texas Starhopper confirme un test supplémentaire. Le prochain essai consistera à faire décoller l’engin spatial à plus de 200 mètres du sol.

SpaceX veut aller sur Mars et se donne les moyens d’arriver à ses fins. C’est bien le Starhopper qui pourrait permettre à Elon Musk de réaliser cet exploit. En effet, le vaisseau spatial a été conçu pour effectuer la livraison d’une charge utile de plus de 100 tonnes à la surface de la Lune ou de Mars, ainsi que pour transporter jusqu’à 100 personnes sur des vols interplanétaires de longue durée.

Sur la vidéo, difficile de distinguer réellement l’engin puisqu’il n’a pratiquement pas bougé. On aperçoit seulement des flammes et beaucoup de fumées. Admirez :

Des moteurs hyper puissants

Avec son moteur Raptor, le Starhopper devrait enfin pouvoir voler. Ces moteurs sont totalement novateurs, ils remplacent les Merlin 1D et fonctionnent au méthane. Selon l’entreprise, ce carburant offre de meilleures performances que d’autres systèmes d’énergie. Bonne nouvelle pour l’environnement, il est aussi plus propre et moins coûteux.

Une fois le décollage de 200 mètres effectué, Elon Musk parle d’un vol d’essai de 20 kilomètres, qui devrait avoir lieu dans les mois à venir. Les ambitions de SpaceX sont de taille. À ce propos, un deuxième Starship est en cours de fabrication en Floride.