Création digitale : 10 tendances clés en 2019
CréativitéRéseaux SociauxTechnologie

Création digitale : 10 tendances clés en 2019

Chaque année, le digital connaît des évolutions plus ou moins marquantes. Qu’il s’agisse de l’arrivée de nouvelles technologies, de nouveaux modes de consommation médiatique ou bien du maniement des datas, les évolutions vont bon train et peuvent changer littéralement la nature des stratégies à mettre en place sur le Web.

Les algorithmes sont consolidés et l’intelligence artificielle accroît sa position. Le monde du digital est un monde en transformation dans lequel la remise en question est perpétuelle.

Afin d’adopter sa stratégie digitale, voici 10 tendances clés dont il va falloir tenir compte cette année (et à l’avenir).

La vidéo en direct

Propulsée dès 2015 avec le rachat de Périscope par Twitter, la vidéo en direct a fait ses preuves sur les réseaux sociaux, jusqu’à devenir l’un des outils les plus plébiscités par les marques.

Facebook, Twitter, Instagram ou YouTube proposent cette fonctionnalité. Permettant de produire du contenu instantané, le direct plaît tout particulièrement aux algorithmes, mais également aux utilisateurs.

Se rapprocher de sa communauté en suscitant son engagement, ou bien communiquer autour de la vie de son entreprise sont des objectifs auxquels le direct vous permettra de répondre.

Les outils tels que Périscope, ou Facebook Live sont accessibles pour toutes les occasions et permettent de diversifier son contenu avec originalité. Il faut savoir que les contenus en direct, une fois la diffusion terminée, sont stockés sous forme de vidéos.

2. Les Stories

L’instauration des Stories par Snapchat puis Instagram a développé un nouveau mode de consommation, ainsi qu’un nouveau type de contenu digital. Une pratique qui permet :

– De cibler précisément son audience grâce à la sponsorisation ;
– D’intégrer une nouvelle façon de communiquer, proche de son audience ;
– D’humaniser sa marque ;
– De présenter des exclusivités ou teaser les nouveautés.

De ce côté, Instagram est passé maître en la matière avec 500 millions d’utilisateurs quotidiens (selon le réseau social).

3. Les publicités pre-roll

Le pre-roll est un format qui vise à attirer l’attention du spectateur de façon extrêmement rapide sous peine d’être ignoré. Situé avant le lancement d’une vidéo, il est de courte durée et peut-être adapté selon la consommation médiatique des utilisateurs.

Présent depuis plusieurs années sur YouTube, il s’est développé à partir de 2017 sur Facebook pour voir son utilisation s’intensifier courant 2018. Les formats courts et percutants sont à privilégier pour capter l’attention de l’utilisateur.

Depuis peu, YouTube permet la diffusion de deux pre-rolls successivement, avant le lancement d’une vidéo.

4. Les RP et influenceurs

Blogueur, YouTubeur, Instagrameurs : les marques se sont rapidement emparées du marketing d’influence pour mener à bien leurs stratégies de visibilité et de notoriété.

Qu’il s’agisse d’influenceurs ou de micro-influenceurs, cette stratégie, basée sur le développement du statut d’ambassadeur de marque, est devenue monnaie courante sur les réseaux.

Toutefois, miser sur la transparence est le meilleur moyen pour éviter que l’opération ne devienne contre productive. Il est donc essentiel de ne pas donner l’impression d’une tromperie quelconque.

5. Expertise – Autorité – Crédibilité

Pour augmenter sa visibilité sur le Web, Google se repose sur plusieurs critères de classement. La création d’un site internet optimisé permet de maximiser ses chances d’être visible sur Google.

À ce sujet, il est possible de parler d’E-A-T (Expertise, Autorithy, Trust) pour traduire la volonté de Google d’optimiser l’accès à une information pertinente de qualité. Par ailleurs, ces directives visent à identifier les sources les plus fiables pour les internautes.

Démontrer son expertise dans son domaine de compétence, maximiser sa présence en ligne ou encore travailler son e-réputation sont des actions primordiales qu’il va falloir mettre en oeuvre pour se prémunir des risques liés aux évolutions des algorithmes de Google. Faire appel à une agence web peut-être utile de ce point de vue.

6. Le Mobile First

54% des internautes français ont surfé sur le net à partir d’un mobile en 2018, ce qui correspond à environ 34 millions de personnes d’après Médiamétrie.

Adapter en priorité son site internet pour la navigation mobile va donc être très fortement recommandé à l’avenir.

Passer au mobile first, c’est :

– Penser son ergonomie web directement sur mobile ;
– Optimiser le temps de chargement de son site ;
– Confronter l’expérience utilisateur sur son site au terminal mobile ;
– Prendre en compte le positionnement de son site internet dans l’index mobile.

7. Le SEO vocal

L’arrivée des assistants vocaux pourrait bien transformer les pratiques des utilisateurs à l’avenir. Construire sa stratégie SEO en fonction de ces nouveaux paramètres va être l’enjeu des prochaines années.

Pour adapter sa stratégie de référencement naturel à la recherche vocale, il va falloir considérer :

– Des requêtes sous forme de questions ;
– Une optimisation pour le référencement local ;
– Des réponses rapides aux questions ;
– Des mots-clés de longue traine ;
– Une optimisation pour mobile.

8. Le référencement local

Le référencement local est une opportunité à destination des entreprises pour communiquer de façon efficace dans leurs zones d’intervention. Le référencement local, par l’intermédiaire de Google My Business, mais aussi dans l’optimisation de ses contenus, va permettre de :

– Mieux cibler son audience ;
– Prendre les devants sur sa communication d’entreprise grâce à Google My Business ;
– Être visible plus rapidement que sur du national ;
– Obtenir des prospects de qualité (Exemple : optimisation sur Toulouse s’il s’agit de votre zone d’intervention).

9. Les infographies

La réussite du marketing de contenu réside dans la capacité des créateurs à varier les formats. Les infographies s’imposent comme l’une des tendances graphiques actuelles.

Elles vont permettre de communiquer à partir d’un format original tout en favorisant l’exploitation de son contenu en externe. Ceci est essentiel pour mener à bien sa stratégie de netlinking.

Simples et ludiques, les infographies contribuent à améliorer l’expérience utilisateur, grâce à une information succincte et directement appréciable.

10. L’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est le secteur d’avenir vers lequel le webmarketing va devoir se tourner de plus en plus.

La personnalisation et le sur-mesure constituent une branche à très fort potentiel grâce au maniement d’outils puissants et spécialisés dans l’utilisation de la donnée.

L’expérience utilisateur est personnalisée grâce à l’utilisation de variables telles que l’historique de navigation, la géolocalisation, les habitudes de consommations médiatiques, etc.

Pour sûr, l’évolution de l’intelligence artificielle dans le champ du webmarketing est une des tendances qui devraient marquer les prochaines années dans ce secteur.

Article rédigé en collaboration avec Linkweb, agence web à Toulouse.

Send this to a friend