Certains pays sont encore arriérés par rapport aux droits des LGBTQ+. Tinder, application de rencontre célèbre à travers le monde, décide de mettre en place de nouvelles fonctionnalités pour les protéger. Si jamais les LGBTQ+ voyagent dan des pays où leur orientation sexuelle n’est pas tolérée, ils n’auront pas à s’inquiéter.

Une notification pour alerter les LGBTQ+

Tinder nomme cette fonction Alerte Voyageur. Elle est activée en fonction de la zone géographique où vous vous trouvez. Évidement vous aurez toujours le choix de partager votre position avec l’application ou non, mais cette fonctionnalité pourrait s’avérer très utile pour les LGBTQ+. Concrètement Tinder proposera aux personnes concernées de passer en mode invisible, dans les pays hostiles.

Si jamais les LGBTQ+ décident de rester visibles dans les pays concernés, l’application masquera au moins leur l’orientation sexuelle, pour leur éviter des problèmes. Dès que l’utilisateur quitte le pays en question, son profil redevient le même qu’avant, et rend de nouveau visibles toutes les informations qu’il contient. Un porte-parole précise que : “l’objectif est de protéger les utilisateurs qui pourraient être persécutés pour leur orientation sexuelle dans ces pays”.

L’orientation sexuelle sera masquée

La mise à jour enverra une notification aux utilisateurs en leur précisant que le pays où ils pénètrent n’est pas favorable à leur orientation sexuelle. Pour Elie Seidman, directeur général de Tinder : “il est impensable qu’en 2019 nous soyons encore obligés de mettre en place ce genre de fonctionnalité. Ce n’est pas normal qu’il y ait encore des pays avec une législation qui prive les gens de ce droit fondamental et qui ne tolère pas leur orientation sexuelle. Tout le monde devrait être capable d’aimer qui il veut aimer”.

Crédit : Tinder

Pourtant, lorsque nous voyageons à l’étranger nous devons respecter les lois en vigueur dans le pays d’accueil. Même si les droits des LGBTQ+ ont beaucoup évolué ces dernières années dans de nombreux pays occidentaux, des dizaines de pays considèrent les relations homosexuelles comme illégales. En mars dernier, l’International Lesbian Gay Bisexual Trans and Intersex Association (ILGA) a constaté que 69 pays considéraient les actes homosexuels comme illégaux.